Ce qui séduit le plus dans ces photos, c'est leur côté à la fois trés spontané et léché. Dans le même temps, elles semblent statiques et animées, elles suggèrent des histoires tout en restant étrangement abstraites. 

D'autres photographes se sont entichés de ce genre un peu kitch, faisant de quelques jeunes filles les idoles d'un monde onirique de pacotille. Anna Gaskell fait à cet égard figure de référence. Ses photos évoquent avec tendresse et nostalgie un monde qui n'est plus.