Dans le but de mettre en avant les créateurs de notre communauté, nous publions de temps en temps quelques articles consacrés à l'expérience et aux inspirations des lauréats de nos appels à création. Aujourd'hui, nous vous proposons une interview de liquidsal, pour sa participation au concours Hybrides Pour Tous. Bonne lecture à tous !

001

Depuis combien de temps réalises-tu des vidéos ? Je me suis mis à la réalisation en 2005 après la création de ma structure de production audiovisuelle "DigitalDiesel" spécialisé au départ dans le clip vidéo. Tu as rejoint la communauté eYeka assez récemment, qu’est-ce qui t’a poussé à t’inscrire ? Oui je l'ai rejoint récemment pour le concours Pages Jaunes pour lequel j'ai réalisé le spot "FISHIZ GOOD" avec mon copain réal David Dang qui a réalisé la première partie et moi la deuxième. Le pourquoi de mon inscription ? Je suis un fana de pub. J'ai d'ailleurs crée récemment mon blog : filsdepub.info. Autant que la fiction je voue un amour incommensurable pour la pub "intelligente". J’entend par là la pub qui a quelque chose à raconter ou un univers à explorer. En tant que réalisateur il n'y a pas meilleure école que la pub, elle te pousse à raconter des histoires de manière puissante et rigoureuse, c'est au plan près ! Un plan = un idée sur une durée limitée. C'est cette rigueur et les milliards de possibilités et d'interdits qui font que j'ai toujours voulu travailler sur ce format. Et pour s'entrainer, Eyeka et son "bestiaire" de concours pour les marques est une vraie cour de récré pour moi. Tu réalises des faux spots de pub (car il n'y aucun autre moyen de se faire les dents et se faire remarquer) et en plus tu as les moyens de récupérer ton budget si jamais tu gagnes un prix. C'est tout bénef pour les créateurs et également pour les marques qui forcément font des économies là où une agence traditionnelle couterait bien plus chère. Ta dernière vidéo a fait sensation : tu as remporté le concours des ambassadeurs Honda Hybrides Pour Tous. Heureux ? "Fait sensation" je ne sais pas, je n'ai clairement aucun recul là dessus, n'ayant eu majoritairement que l'avis de proches ou de contacts divers via facebook et autres, je m'attache juste au fait que je suis allé au bout de mon idée et que ça reste 100% fidèle à ma vision initiale et mon amour pour ce genre de pub que j'aimerai voir plus en France. Après oui j'ai vu et participé aux commentaires sur l'article des gagnants du concours. A vrai dire je me doutais très bien que Honda et les marques en général cherchent avant tout du viral et ne s'attendent pas forcément à des choses proprettes qui ressemblent à de vrais pubs, sinon ils les feraient faire par des agences avec un cahier des charges respectant scrupuleusement l'image de la marque. Donc je ne suis guère étonné du résultat du concours et je suis même le premier étonné par le prix ambassadeur que j'ai reçu car je pensais vraiment être en marge avec ce spot. Donc étonné et oui heureux car je rembourse mon budget :).

002

À ce propos, comment t’es venue l’idée de ce scénario plutôt original ? Aux toilettes. On ressent quelques influences assez évidentes dans ta création, Matrix notamment. Quels sont les autres films ou réalisateurs qui ne permettent de donner vie à tes créations ? Alors je l'ai dit dans les commentaires et je le redis ici, Matrix n'a été d'aucune influence pour moi là dessus. Après oui, heureusement ou malheureusement il y a des choses inconscientes qu'on fait sortir sans s'en rendre compte pendant la réalisation d'un film. Clairement j'ai grandi avec la japanimation, les comics, les jeux vidéos, la science fiction en général et Matrix n'est qu'un melting pot réussi de toutes ces sous-cultures désormais à la mode.  Si il y a des influences à trouver ce serait du côté de Katsuhiro Otomo, Stanley Kubrick, Apple, et Dantec. Quelles ont été les différentes étapes de la création de ta vidéo ? Quels logiciels as-tu utilisés ? Ça s'est fait en trois étapes deux semaines avant la date fatidique : le tournage live, les intérieurs en 3D, et la post-production du son. 1) J'ai préparé les croquis de la boîte et des décors avec Patrick Mombo le responsable de la 3D pendant la première semaine. A la fin de la semaine nous avons tourné pendant une demi-journée avec les comédiens devant un fond blanc en studio. 2) La deuxième et dernière semaine a été consacrée à la création du décor en 3D, les mouvements de caméra, les effets 2D (morphing, compositing) et évidemment les rendus qui ont pris à peu près une demi journée par plan. Nous avions neuf plans FX. Il nous restait cinq jours avant la deadline  de mise en ligne je vous laisse faire le calcul pour comprendre dans quel stress nous étions. 3) En parallèle je me suis occupé avec Gaël Garand, le compositeur, de la musique et de la prise de son de la voix off,  Bruno Henry le gourou de la marque DNA interactive. Dimanche dans la journée je finissais le dernier montage et l'étalonnage avec mon chef opérateur Vincent vieillard Baron. J'ai posté le film 1h avant l'heure fatidique. Voilà :).

003

Que penses-tu du marketing participatif, et plus précisément  d’eYeka, qui permet aux créateurs de prendre part à la communication de marques ou de grandes causes ? J'ai deux avis. Je pense que d'un côté comme je l'ai dit plus haut, pour les mecs comme moi qui esssaie de trouver une place en tant que réalisateurs dans la pub ou tant que réalisateur tout simplement, c'est plutôt une aubaine. On crée, avec des briefs concrets pour des marques bien réelles avec de vrais demandes. Donc c'est un vrai terrain d'entraînement et en plus on peut se rembourser si on gagne, génial ! Mon deuxième avis plus négatif celui là, c'est que les marques et les réalisateurs un peu moins rigoureux se contentent d'œuvres à la limite du risible tellement ça peut être limite niveau technique et même créatif. Je peux comprendre et là je pars dans un exemple débile, qu'une vidéo de quelqu'un qui fait caca fasse rire et fasse des pages vues surtout si c'est une marque qui assume sur le net ce qu'elle n'assumera jamais à la télé. Mais il y a un dangereux glissement vers le : "le viral c'est pas cher et donc on accepte que ce soit vilain et débile", là dessus je ne suis pas d'accord. Il suffit de voir des vidéos comme récemment "Pixels" ou "Ataque de Pánico!" qui n'ont pas couté chère et qui ont fait parlé d'elles partout sur le globe tout en restant intelligentes et créatives. Comme dirait une certaine pub : "ca coûte pas plus cher de bien manger". Vraiment. Un dernier mot pour nos lecteurs ? Ne vous contentez pas du peu.  Bossez.