Bonjour eYeka, 

En ce début décembre, nous voulons vous présenter Hervé Carton, un animateur très actif et prometteur au style unique, et grand gagnant des concours Chut... Racontez-nous un secret et Zest

Bonjour à tous !

Je m'appelle Hervé Carton, j'ai 34 ans et j'habite à Maisons Alfort en région parisienne. Je suis dessinateur en free-lance depuis une douzaine d'années maintenant. Je fais principalement de l'illustration, et de l'animation (vous pouvez voir mes travaux sur mon blog ici et sur ma chaîne Youtube ici). Le cinéma m'a toujours passionné, tout comme le dessin, et il y a une bonne douzaine d'années déjà, je me suis lancé dans une formation d'animateur 3D. Je voulais alors devenir dessinateur « traditionnel » et je ne connaissais absolument rien à l'informatique et à tous ces logiciels d'animation, de compositing ou encore de montage. Je me souviens encore avec émotion du jour où j'ai pour la première fois créé un cube sous 3DSmax ! La 3D est une technique très intéressante mais il faut beaucoup de travail en amont avant de pouvoir en arriver à ce qui me plaisait vraiment: faire bouger des trucs dans un cadre et raconter des histoires. Il est difficile d'en maîtriser et d'en apprécier suffisamment tout les aspects (texturing, rigging, rendus etc.) pour venir seul à bout d'un projet. C'est donc assez naturellement que j'en suis revenu à l'animation traditionnelle, même si je continue de temps à autre à utiliser la 3D dans mes travaux.   

Comment êtes-vous arrivé dans le monde de l'animation et de la création ? Quels sont les artistes qui vous inspirent ?

Moebius/Jean Giraud et Masamune Shirow sont les noms qui me viennent immédiatement  à l'esprit... Je les ai découverts quand j'avais une douzaine d'années et j'ai dû lire leur BD 2500 fois depuis lors.  

Comment avez-vous découvert eYeka et quand ?

C'est un ami qui m'avait parlé d'eYeka, il y de cela déjà plusieurs années. Il avait participé à un concours et l'avait remporté ; mais ce n'est qu'en 2012 que j'ai repensé  à cette histoire et que je suis allé faire un tour sur le site : je suis hélas loin d'être toujours débordé par les commandes et Eyeka me fournissait exactement ce dont j'avais besoin : des projets avec une limite de temps, un cahier des charges clair et peut-être une rémunération à la clef: de quoi se lancer avec excitation dans la réalisation d'un film que les contraintes d'un concours m'obligeront à terminer rapidement...  

Quel est votre processus de création pour un concours eYeka ?

De manière générale, des idées, souvent très vagues, germent dès la lecture du pitch. Je  lis ensuite le brief. Je sais alors très rapidement si je vais ou non participer au concours : si les idées se précisent et si je commence à avoir en tête des images, des plans ou toute autre forme d'indication que le concours me fait envie, alors je décide de me lancer. Je laisse mûrir la ou les idées pendant quelque temps - que ce soit 30 minutes ou 6 jours - je dessine un premier jet de storyboard. Celui-ci va se transformer au gré des nouvelles idées qui viennent se greffer à une structure de base qui, la plupart du temps, est venue très tôt après la lecture du brief et ne changera pas ou peu jusqu'à l'encodage final. Une fois que j'ai le déroulé du film bien en tête, et plus ou moins bien défini sur le logiciel d'animation, je me lance dans l'animation. Quand cette dernière est terminée je passe à cette phase lobotomisante de la colorisation des centaines de dessins qui constituent l'animation. Puis vient l'étape de finition : les ombres et lumières sur les personnages, la finalisation des décors... Je rebranche ensuite mon cerveau passablement embrumé par des journées de travail intenses et quelques nuits blanches. J’essaie alors de prendre du recul sur ce que j'ai devant les yeux, de déceler et modifier ce qui ne fonctionne pas alors qu'il ne reste en général qu'une ou deux journées avant que le concours soit clos. Je finalise la bande-son, puis fais les modifications que cette dernière implique, j'envoie le film à eYeka et je vais me coucher...        

eYeka a-t-elle eu un impact sur votre vie ? Et comment ?

eYeka a très clairement un impact sur ma vie. Je fais dans le cadre de ces concours ce que j'ai toujours voulu faire : réaliser des court-métrages...      

Un autre message à faire passer ?

Je souhaitais remercier Hadis qui a gentiment pris de mes nouvelles via eYeka suite aux attentats de Paris. Je ne vais jamais sur les réseaux sociaux mais je dois avouer que cela fait chaud au cœur de communiquer avec des gens bienveillants d'ici et d'ailleurs, alors même que le temps n'est pas à l'optimisme...

Et merci à toute l'équipe d'eYeka, et en particulier à Charlene, qui est toujours très réactive et encourageante...  

 

Merci beaucoup Hervé d'avoir partagé votre histoire avec nous et nous vous souhaitons le meilleur dans vos travaux. Nous avons hâte de voir plus d'animations !