Joyeux printemps, eYeka ! 

Il est temps de célébrer la fin de la saison froide pour beaucoup d'entre nous et le début du printemps, l'époque où nos sens créatifs se réveillent, nos esprits s'élèvent et nous sommes enfin prêts pour un nouveau départ !

Aujourd'hui, nous sommes heureux de vous présenter notre créateur du mois - un cinéaste d'Ukraine, qui a, un jour, décidé de s'essayer à un concours vidéos sur eYeka. Et ce tout premier essai s'est transformé en succès. Bienvenue à Dmitry, alias dmitrydurnitsky sur eYeka.

Dmitry, parles-nous de toi: d'où viens-tu, que fais-tu et comment t'es-tu retrouvé dans le monde de la vidéo ? 

Salut ! Je m'appelle Dmitry Durnitsky. Je viens d'Ukraine de l'Est, où les actions militaires sont en cours en ce moment. J'ai été témoin des prémices de cette guerre et j'ai dû quitter ma maison en 2014. A présent, je suis un migrant dans mon propre pays et j'habite en Ukraine de l'Ouest. 

Je fais du freelance depuis plus de 15 ans maintenant en production audio et vidéo. J'ai débuté en tant que copywriter mais au fur et à mesure, j'ai appris toutes les professions de la production et de la publicité. En ce moment, ma plus grande activité est le vidéo blogging. Cependant, les prix que je remporte sur eYeka me font réfléchir sur mon avenir de travail. 

Dans le passé, je rêvais de devenir écrivain et j'ai passé toute ma jeunesse à écrire des histoires et j'ai même une fois commencé à écrire un roman. À ce moment-là, j'étais employé dans une petite station de radio et je ne connaissais aucune autre façon de gagner ma vie en écrivant, plutôt que de créer des slogans publicitaires.

Une fois, j'ai décidé d'essayer d'écrire un script pour un film et je l'ai envoyé à tous les grandes sociétés de production. Je pensais que dans l'industrie du film, tout le monde attendait mes idées de génie et était prêt à me couvrir d'or. Cependant, des 40 lettres envoyées, j'ai reçu une seule réponse disant que le script ne correspondait pas à leur format. Et à ce moment-là, je me suis dit: si personne ne veut utiliser mon projet, je vais filmer mon film moi-même. Voilà comment mon premier court-métrage est né et voilà comment j'ai commencé à faire du cinéma.

Comment as-tu attérri sur eYeka et qu'est-ce qui t'a fait participer à un concours ? 

Je me souviens m'être inscrit sur le site il y a environ 5 ans et j'ai rejoins de nombreux concours sans jamais envoyer un seul travail. Je dois dire qu'après de nombreuses années de travail dans la publicité, j'étais très fatigué et j'en étais arrivé au point de détester ça. Mais ce qui est super avec eYeka, c'est de pouvoir soi-même choisir le brief auquel on souhaite participer et ce qu'on va en faire. La décision de participer aux concours est venue spontanément. J'avais beaucoup de temps libre, quasiment pas de demandes et presque plus d'argent. Je n'avais rien à perdre et je voulais essayer quelque chose de nouveau. 

Tu as gagné le premier concours auquel tu as participé ! Comment c'est arrivé ? Que t'a apporté cette victoire ? Et comment t'est venue l'idée pour Leopalace ?

Lorsque nous avons commencé à travailler sur notre vidéo pour Leopalace, nous nous sommes rendus compte que les japonais ont un univers bien à eux et qu'ils ne sont pas faciles à surprendre avec une vidéo ordinaire. C'est pourquoi nous avons décidé d'utiliser des animations. Notre petite équipe s'est réunie pour un brainstorming et nous avons presque aussitôt créé un concept, qui a ensuite été retravaillé pendant la production de la vidéo. Nous avons travaillé environ 100 heures sur cette vidéo. Mais apparemment, ça valait le coup ! Nous nous sentons plus libres après avoir gagné ce concours et j'espère que nous commencerons bientôt à travailler sur un nouveau projet, ou peut-être même finir un ancien projet... comme l'écriture d'un roman par exemple. Cette victoire nous a inspiré et nous avons commencé à participer plus activement à des concours et à attendre impatiemment les résultats. 

Travailles-tu en équipe ?

Je fais la plus grande partie du travail seul. Mais je travaille en famille. C'est très important d'avoir le soutien de son partenaire. Ma muse est toujours prête à m'aider. Elle n'est pas seulement mon assistante mais elle génère également des idées. Et d'ailleurs, l'idée principale pour la vidéo de Leopalace vient d'elle !

J'ai également un très bon ami qui peut créer de la super musique pour mon prochain film ou ma prochaine vidéo en très peu de temps. 

As-tu des projets ou des travaux desquels tu es particulièrement fier ?

J'aimerais pouvoir être timide, mais c'est dur de l'être quand on est le meilleur. (je rigole bien sur !)

Plus sérieusement, mon projet favori, c'est ma fille, je suis très fier d'elle ! 

Un de mes court-métrages s'est retrouvé dans les catalogues nationaux "Monter un tigre n'est pas une mince affaire". Dans un festival, on l'a qualifié de travail artistique à domicile avec une morale. Et me voilà soudainement devenu directeur artistiques à domicile. Vous pouvez voir la vidéo ici

Poster : 

En 2013, j'ai gagné le concours de pitch pour les startups télévisées "The Next Big Thing" pour les médias 1+1, laissant derrière moi 118 participants. Mon projet de télé-réalité sur les phobies des gens a été acheté par une grande chaîne de TV. Le pitch était une superbe expérience et ma première victoire à haut niveau. Vous pouvez découvrir une petite partie du pilote ici.

Mon travail de 2015 appelé "Sound" est très spécial pour moi. C'est un film très personnel sur ceux qui ont trouvé la paix mais ont perdu leur domicile. Le film est arrivé jusqu'en finale d'un concours TV et a été présenté au "DonCult" à Kiev. 

Et bien évidemment, je suis fier de ma victoire au concours Leopalace sur eYeka ! 

Décris eYeka en une courte phrase.

eYeka - c'est une chance d'évoluer en restant soi-même !