Ca y est le printemps est là ! 

Cette période de l'année est toujours agréable : le soleil commence à faire son apparition (ou essaie, du moins), la température se réchauffe (enfin, on l’attendait !)... On commence à se préparer pour l’été, à faire le ménage dans nos maisons et dans nos têtes, à prendre de nouvelles décisions, en oubliant les mauvaises... 

Dans le contexte de crise que nous traversons, où les choses vont mal et où on ne comprend plus vraiment le monde dans lequel on vit, il est important de se souvenir des points positifs, comme notre formidable créativité ! Alors, soyons fous, croquons la vie à pleines dents, tentons des expériences nouvelles, faisons des erreurs, flânons et profitons de la vie ! 

Ce mois-ci, nous accueillons un jeune créateur de talent aux beaux yeux bleus : Martin Deneuville !

Salut ! Je m’appelle Martin, j’ai grandi à Paris avant de partir pour le sud-ouest de la France, où j’ai étudié la publicité. J’ai quitté la France à l’âge de 22 ans pour terminer mes études aux États-Unis, où j’ai obtenu mon diplôme en 2014. À la fin de l’année 2014, mon visa d’étudiant ayant expiré, j’ai dû revenir en Europe, et c’est là que j’ai atterri au Royaume-Uni où j’ai choisi de me lancer dans une carrière de créatif (cliquez ici pour consulter le site).
En deux ans, je suis passé par quelques agences de création, mais depuis la fin de ma collaboration avec mon partenaire copywriter l’année dernière, j’ai voulu quitter le monde de la publicité où il est nécessaire de travailler en équipe. J’ai donc décidé de commencer à travailler seul. Etant plus à l’aise à la création qu’à la rédaction de lettres de motivation, j’ai choisi de continuer en freelance.

Quand et comment as-tu rejoint eYeka ?

Si je me souviens bien, c’est mon colocataire aux États-Unis qui m’a parlé d’eYeka. On cherchait un défi créatif auquel on pourrait participer ensemble et il est tombé sur la plateforme par hasard. On s’est inscrits et on a participé à un concours pour Pringles, mais sans succès, malheureusement. Il s’est passé un an avant que je recommence à envoyer des propositions à eYeka et, depuis décembre, après avoir remporté quelques prix, j’ai commencé à me concentrer davantage sur les concours d’eYeka.

Tes chiffres sont impressionnants : à ce jour, tu as participé à près de 100 concours, avec un total de 159 entrées acceptées, et tu as remporté 8 prix… C’est dingue ! Comment expliques-tu ce succès ?

J’ai une hygiène de vie très stricte : je démarre toujours la journée avec une tasse de café et un Twix ! Pas de café, pas d’idées. Sinon, je dois admettre que je n’ai pas de secret pour trouver de bons concepts. Je dirais que la seule chose à laquelle je fais attention est de m’éloigner des interférences potentielles (musique, radio, réseaux sociaux, etc.) quand je cherche des idées, mais chacun a ses propres méthodes.
Qui plus est, selon moi, ce qu’eYeka propose correspond assez bien aux besoins d’un créatif. Nous pouvons passer d’une marque ou d’un domaine à un autre (packaging, publicité, numérique, etc.) très facilement. Même si eYeka n’est pas un vrai métier stable, il s’agit d’un des seuls endroits qui offre la possibilité de se renouveler en permanence, ce qui, je suppose, est essentiel en matière de création.

Qu’est-ce que les prix que tu as remportés t’ont permis de faire ou d’accomplir ? Quel est le prochain projet sur lequel tu travailles et qui pourrait te permettre de remporter une nouvelle victoire ?

En fait, les prix contribuent sensiblement à ma vie quotidienne : ils permettent de payer mes voyages, peut-être des places pour le prochain Wimbledon, et le café dont j’ai besoin pour trouver des idées ! Grâce aux concours d’eYeka, je peux aussi enrichir progressivement mon portfolio ; il est presque entièrement remanié tous les trois mois (et les mises à jour sont loin d’être terminées...) ! Pour ce qui est de la prochaine idée sur laquelle je travaille, dis-moi ce que tu me proposes en échange de ces informations ?

Qu’est-ce qui te rend fier ?

J’espère être fier de mon prochain projet. Sinon, je suis assez content du prix que j’ai remporté récemment avec Ferrero Rocher !

Comment décrirais-tu eYeka en une phrase courte ?

Une création à la carte (pour les créatifs comme pour les clients, d’ailleurs).

Est-ce que tu aimerais ajouter quelque chose pour conclure ?

Juste de sincères remerciements pour m’avoir choisi ce mois-ci !

Merci beaucoup de nous avoir fait part de ton expérience, Martin ! Nous espérons que tu boiras encore beaucoup de cafés et mangeras de nombreux Twix, pour pouvoir continuer à nous proposer tes superbes créations !