Salut eYeka,

Le mois de juillet et sa dose de vitamine D sont enfin arrivés, il est donc l'heure de faire la connaissance d'un autre passionnant « créateur du mois ». Cette fois-ci, nous souhaitons vous présenter Marcio (mhfrois), un créateur brésilien à son compte qui nous a beaucoup inspirés par ses idées lors de notre concours sur la mobilité ! Faisons sa connaissance et découvrons ce qu'il fait pendant son temps libre, ses sources d'inspiration et son secret pour avoir réussi à faire valider 256 propositions sur eYeka !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812627/MFrois_6.JPG

Marcio, parlez-nous un peu de vous, racontez-nous votre histoire. Que faites-vous-en dehors de vos formidables créations pour eYeka ? 

J'ai toujours eu beaucoup d'imagination. Enfant, j'adorais lire des bandes dessinées, je regardais des dessins animés et des séries TV. Ensuite je me promenais dans le quartier et je créais mes propres aventures, je m'amusais même quand j'étais seul. En quelque sorte, je recréais mes propres dessins animés ! En grandissant, je me suis intéressé à la publicité. J'ai travaillé 11 ans dans une institution culturelle de ma ville. Ensuite, un ami m'a proposé de devenir son associé dans son agence, où je suis resté 2 ans. Je travaille actuellement dans une entreprise technologique, mais je continue de travailler comme free-lance en parallèle.

Vous êtes membre d'eYeka depuis un peu plus d'un an. Pouvez-vous nous dire quand et pourquoi vous avez décidé de rejoindre cette communauté ?

Alexandre Godoy, l'un de mes amis (qui est, soit dit en passant, bouddhiste), est membre d'eYeka depuis 2011. Il fait des vidéos, mais à l'époque il n'avait pas beaucoup de temps pour participer. En 2016, il a eu la bonne idée de m'appeler pour participer aux concours avec lui et partager les prix. Depuis, je travaille dans une grande agence de publicité qui compte des clients internationaux et offre des projets intéressants. J'avais vraiment besoin de libérer ma créativité, car ce n'est pas toujours possible d'être créatif au travail. En participant aux concours eYeka, j'ai pu laisser libre cours à mon imagination, sans restrictions exagérées.

Pouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Au début, j'étais tellement heureux de pouvoir être créatif que j'avais envie de participer à tous les concours. Mais après quelque temps, je me suis rendu compte que l'idéal était de sélectionner les concours qui me parlaient le plus et de me concentrer là-dessus, puisqu'il y a de nombreuses propositions chaque mois. Après avoir choisi le concours, j'enregistre le brief dans l'application Google Keep sur mon téléphone portable et je le lis plusieurs fois, notamment parce que j'ai déjà été disqualifié plusieurs fois pour ne pas avoir bien respecté le brief. Pendant la journée, dès que j'ai une idée, je la note dans l'application. Le soir, chez moi, je fais des recherches sur la marque sur internet, je choisis des photos dans des banques d'image et j'étudie les nouvelles technologies qui pourraient, dans le cas des projets d'idées innovantes, aider à créer quelque chose de nouveau. Enfin, j'écris toutes les idées et j'en choisis une ou plusieurs, je rédige mon texte et je réponds aux questions. Après cela, je commence à travailler sur la partie visuelle.

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812591/MFrois_1.JPG

En seulement une année, 256 de vos entrées ont été acceptées et vous avez remporté 4 prix ! Bravo !Quel est votre secret ? Quelle méthodologie appliquez-vous ?

Merci beaucoup ! Chaque fois que je reçois un e-mail intitulé « Votre proposition a été sélectionnée », je me sens revitalisé, c'est une sensation incroyable. De ce que j'ai lu sur la créativité, c'est un processus discontinu qui survient de façon progressive. Après avoir lu le brief, je fais des recherches sur la marque et les technologies et je choisis des photos sur internet ; je laisse l'idée décanter quelque temps, puis je commence à penser progressivement à une solution créative. Je me rappelle de mon premier prix pour « Une vie stable et passive » en juillet 2016. J'avais eu cette idée pendant que je me reposais après le repas, sur un banc d'église. C'était comme un flash, comme une vision. Bien sûr, je suis parfois vraiment emballé par un concours et par mon idée, et je pense pouvoir gagner, mais ça ne marche pas à tous les coups. L'important c'est aussi d'être content pour les autres participants lorsqu'ils gagnent. J'adore choisir mes champions dans la communauté. Tellement de personnes géniales participent aux concours.

Je ne peux pas m'empêcher de mentionner que, dès que je le peux, je fais participer ma famille dans mes créations pour les concours. Mon fils, Julio Campos, est âgé de 17 ans (photo) et c'est le premier juge de mon travail. Il me soumet des idées et me donne son opinion. Dans le concours pour VICKS, l'inspiration de mon entrée m'est venue de ma mère, Dita Lages de Campos Fróis, âgée de 77 ans (pas de photo, parce qu'elle n'aime pas être prise en photo !). L'idée était d'utiliser un gant en plastique ayant la forme de la marque VICKS pour masser l'onguent, sans laisser le produit entrer en contact avec la peau. Et c'est chez ma mère que je me rends chaque samedi après-midi pour créer mes projets pour eYeka.

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812537/Julio_Frois_2_son_.jpg

Mes jolies nièces, Fernanda, âgée de 9 ans, et Marina Fróis Lages, âgée de 7 ans (photos), ainsi que Felipe et Giovana Fróis, m'ont beaucoup inspiré pour l'idée ​​d'une casserole qui cuisine différents ingrédients en même temps, pour le concours TEFAL. Ma petite sœur, Valéria Fróis (photo), maman de deux petits anges, m'aide toujours à trouver de superbes idées. Actuellement, nous attendons le résultat d’une proposition que nous avons créé ensemble pour le concours NOUVELLE EXPÉRIENCE DE PARFUM. Nous avons donc hâte d'être mis au parfum ! Je trouve qu'il est intéressant de savoir ce que les personnes d'autres groupes d'âge pensent des produits et solutions. Les enfants disent souvent ce qu'ils pensent, sans filtres. Pour cette raison, dès que j'en ai l'occasion, je fais participer ma famille dans mes recherches !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812519/Fernanda-MF_-_Marina_3.JPG

Avez-vous une entrée préférée dont vous êtes particulièrement fier ? Si oui, laquelle ?

Parmi toutes mes créations, j'ai particulièrement apprécié celle réalisée pour le concours « Renouer le contact avec la nature », qui était un projet énorme (et très coûteux, j'imagine !) et vraiment créatif. J'ai pris beaucoup de plaisir à l'élaborer. Je peux également citer le concours « Transports gratuits universels », qui est une solution de transport pour l'avenir, très futuriste et réaliste à la fois. Après que ma première création pour ce concours a été refusée, j'ai envoyé un e-mail à eYeka demandant si je pouvais envoyer une autre entrée après la date limite. Et bingo ! Le modérateur m'a accordé 24 heures supplémentaires, ce qui m'a permis d'envoyer une entrée qui fut acceptée. J'adore gagner, évidemment, mais je suis aussi très content quand je crée quelque chose qui peut inspirer et qui suscite l'enthousiasme des membres de la communauté, ou lorsque je remporte le certificat de participation. J'ai déjà écrit à eYeka pour proposer que les jurés donnent des notes aux entrées non gagnantes. Ce serait super !

 Depuis quand êtes-vous quelqu'un de créatif ?

Depuis mon enfance, j'ai une incroyable facilité à jouer avec les mots et à faire des calembours. C'est presque une addiction à laquelle je ne peux pas échapper. À l'âge de 12 ans, j'ai remporté un concours de marque en l'honneur du quarantième anniversaire de mon lycée. Après avoir regardé Terminator, avec Arnold Schwarzenegger, j'ai commencé à écrire des fictions, des histoires et des scénarios (et j'envisage toujours d'écrire des histoires !). À 23 ans, j'ai créé la marque des 20 ans du cours de publicité de mon université. Dès qu'un de mes neveux fête son anniversaire, je crée une invitation personnalisée pour la fête. J'adore ça ! En fait, j'adore développer des marques. La marque OFRB ci-jointe est celle du cabinet d'avocats de mon frère Vinicius Fróis. L'icône représente une alliance mise en perspective, symbolisant l'union des 4 partenaires. Je suis très fier de ce logo, qui est simple et efficace, en plus d'avoir été élaborée pour un client spécial, ma famille. Pour ma sœur Valéria, j'ai adapté le design de la mascotte de notre club de cœur, le club de foot CLUBE ATHLETIC MINEIRO, pour la placer dans son congélateur chez elle. Pendant les jours de match, nous nous rassemblons et fêtons les nouvelles victoires.

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

J'ai utilisé une partie des fonds pour acheter un nouvel ordinateur. J'économise le reste. En janvier dernier, j'ai remporté 3 concours entre le 3e et le 18e jour du mois. Ça m'a beaucoup surpris et j'étais vraiment ravi.

Mon associé, Alexandre, a investi l'argent dans un kiosque de jus de fruits frais et a économisé une partie également. Nous nous retrouvons deux fois par mois pour discuter des briefs de concours vidéo, sa spécialité.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Motivation, dopamine et originalité.

Et pour terminer, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

D'abord, je leur conseille de choisir les concours qui leur parlent vraiment. Parfois, plusieurs concours sont proposés avec les mêmes dates limites et le fait de choisir plusieurs concours en même temps risque de nuire à la qualité du processus créatif. Ne choisissez pas simplement le prix pour sa valeur, suivez votre instinct.

Ensuite, laissez libre cours à votre imagination. Créez votre propre processus créatif en faisant des recherches et au moyen d'un brainstorming. Cherchez l'inspiration dans les lieux les plus inhabituels. L'idée que j'ai eue pour le concours des rasoirs jetables m'est venue en observant la porte de l'entreprise où je travaille, qui utilise un système électromagnétique. En voyant ça, j'ai eu l'idée de créer un câble pour lame de rasoir avec un aimant permettant de connecter la lame rapidement et d'une manière pratique.

Je pense que tout le monde a un potentiel créatif, mais qu'il doit être stimulé d'une certaine manière pour se développer. Cela peut se faire via la musique, la lecture ou de bonnes séries qui parlent de créativité, comme la série Mac Gyver (des années 80) et la série Mad Men, sur la publicité dans les années 50. En résumé, la créativité dépend de la façon de se concentrer sur la solution. J'espère avoir aidé les nouveaux créateurs d'une façon ou d'une autre. Je vous souhaite bonne chance à tous. Longue vie et prospérité, comme dirait mon avatar, Mr. Spock. Alohaaaaaaa !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812549/MF_-_Marina_2.JPG

Merci beaucoup d'avoir accepté de nous consacrer du temps et de partager votre incroyable histoire ! Nous vous souhaitons bonne chance dans tous vos prochains concours sur eYeka, et une vie pleine de créativité !