Franklin D. Roosevelt a déclaré : « Le bonheur se trouve dans la joie de la réussite et le plaisir de l’effort créatif. » Soyez donc sûrs que tous vos efforts seront récompensés un jour et que vous ne serez jamais aussi heureux que ce jour-là. Ce mois-ci, nous voulons vous présenter une des membres de notre communauté de créateurs : marijaocokoljic.

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

En bref, je suis une passionnée de communication !

Que ce soit la communication publicitaire et des marques, ce qui a été mon quotidien pendant 10 ans au sein d’agences comme McCann, Saatchi&Saatchi ou Publicis, ou la communication publique (anonymes, amis et familles, individuelle ou de groupe), ça m’intéresse.

Je suis née et ai grandi à Belgrade et je suis toujours heureuse d’y retourner après mes voyages. J’adore voyager et j’irais n’importe où pour voir, entendre et ressentir quelque chose d’unique.

Comment avez-vous connu eYeka ?

Par mon amie proche, Ana Cvetkovic, qui est également une contributrice Eyeka. Beaucoup de mes victoires sont le fruit d’un travail d’équipe.

 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret avec notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

 

Je n’ai pas de processus précis. Après avoir lu le brief, j’effectue toujours un travail de recherche sur ce qui a été fait, dans la catégorie et en dehors, pour trouver des idées. Ensuite, vient l’étape où je lance toutes mes idées, sans me limiter. Puis, je les filtre en fonction des critères, comme le groupe cible, les valeurs de la marque, les objectifs du brief, les possibilités de campagne, etc. Parfois, ça va vite ; d’autres fois, je mets du temps à trouver la bonne idée pour travailler.

L’inspiration peut venir de n’importe où. On ne sait jamais ce qui va la déclencher. Pour moi, c’est une question de curiosité. En étant curieux du monde dans lequel on vit, des gens qui nous entourent (de près comme de loin), on trouvera toujours quelque chose qui déclenchera le processus créatif.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positive si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Après plus de 10 ans dans la publicité, je peux dire que j’ai connu des victoires et des défaites. Présenter notre travail pour qu’il soit jugé faisait partie de notre quotidien professionnel. J’appelle cette expérience un boot camp pour les égos meurtris et l’hypersensibilité créative.

 

Même si on n’est pas sélectionné, le processus en lui-même est une victoire. Il nous apporte de nouvelles connaissances, de nouvelles perspectives, de nouvelles idées, etc. Finalement, même si on ne gagne pas un concours, on a une idée, qui peut grandir, changer, se développer et se transformer.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Voyager, apprendre, développer l’agence de consulting que je suis en train de monter.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous?

Je vais en prendre 5 : opportunité pour la liberté créative

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

Chaque projet est différent. Ce qui peut marcher ici, ne marchera peut-être pas ailleurs. Soyez ouvert et donnez une chance à chaque idée, même si elle semble complètement folle aujourd’hui. Vous ne savez jamais où elle pourrait vous amener demain.

Merci Marija !