"Le désir de créer est un des souhaits les plus profonds de l'âme humaine", dit un jour Dieter F. Uchtdorf. Et ceci est une des citations préférées de notre Créatrice du Mois: Pang! Lisez en davantage sur cette créatrice qui a récemment quitté les Philippines pour s'installer en Nouvelle Zélande... Quel rêve!

Dites-nous en plus sur vous!
Je m'appelle Farrah mais mes amis m'appellent Pang (d'où mon nom d'utilisateur). J'adore confectionner des objets d'artisanat, réaliser des projets de bricolage et dessiner. Je possède une licence en informatique. Mes connaissances en informatique et en programmation m'ont permis d'intégrer ma créativité dans le monde numérique. J'ai partagé certains de mes dessins et de mes œuvres ici.

Mon premier emploi, du temps de l'université, consistait à tester des jeux. Je les contrôlais, les essayais et rédigeais leurs descriptions et instructions. C'est alors que je me suis prise de passion pour la création de jeux. C'est également la raison pour laquelle la plupart des idées que je soumets sur eYeka reposent sur les jeux vidéos.

Je vis aux Philippines. Pour moi, c'est un pays qui est centré sur la famille. La famille est tellement importante pour les philippins qu'ils sont contraints de partir travailler à l'étranger pour subvenir non seulement aux besoins de leur propre famille mais aussi à ceux de leurs parents. Je me suis moi-même retrouvée dans ce cas avec ma mère. Dès mon plus jeune âge, j'ai compris la nécessité de l'argent. J'ai remarqué que le manque d'argent éloigne.

Lorsque j'étais à l'université, j'ai échoué à deux de mes épreuves principales ; si bien que j'ai dû prolonger mes études d'un an. Sachant que ma famille n'avait pas de ressources financières suffisantes pour payer d'autres frais de scolarité et allocations, j'ai cherché d'autres moyens de faire face à la situation et c'est là que j'ai découvert eYeka. Remporter le prix m'a permis de payer mes frais de scolarité et finalement, d'obtenir mon diplôme universitaire.

C'est également à l'époque de l'université que je me suis engagée auprès de la communauté sourde. Je travaillais à temps partiel, en tant qu'interprète en langue des signes, pour les étudiants malentendants qui suivaient des études en technologie de l'information. C'est là que j'ai découvert ma passion pour l'enseignement. Mon investissement auprès de cette communauté m'a ouvert les yeux sur un monde différent. Depuis, je me suis engagée à mettre mes talents au service des autres.

Après mes études universitaires, j'ai épousé mon meilleur ami. Nous avons une adorable fille. Elle est d'ailleurs mon nouveau moteur d'inspiration pour créer et innover. Avant, nous habitions chez les parents de mon mari mais après avoir remporté un autre concours, nous avons pu nous installer dans un appartement.

À l'heure actuelle, nous vivons en Nouvelle Zélande et devinez quoi ? Ce véritable exploit, c'est aussi grâce à eYeka. Avec l'argent du prix, nous avons pu faire notre demande de visa. J'ai également l'intention de poursuivre un diplôme de troisième cycle en technologie de l'information, dans l'espoir de devenir enseignante et d'aider les malentendants qui souhaitent s'investir dans ce même domaine.

Je n'ai pas beaucoup de photos de moi car je suis timide devant l'appareil. Pourtant, j'aime regarder les photos ! Mais ce j'aime par dessus tout, c'est la lecture et l'écriture. J'ai composé des histoires, des poèmes et des réflexions sur mon blog, ici. J'aime lire des livres sur la découverte de soi, la spiritualité et les textes religieux. Pour moi, me faire plaisir ; ça pourra vous paraître bizarre, c'est de m'asseoir dans un coin et lire un bon bouquin. J'aime en savoir plus sur les langues et les autres cultures même si je ne suis pas très friande de voyages.

Comment avez-vous connu eYeka ?
J'ai découvert eYeka par l'intermédiaire de mon meilleur ami, qui n'est autre que mon époux aujourd'hui. Il m'a fait connaître eYeka alors que je rencontrais des problèmes financiers, après avoir raté mes examens à l'université. J'ai gagné mon premier concours en utilisant son compte.

Avez-vous un processus créatif ? Si oui, pouvez-vous partager un petit secret de votre réussite avec notre communauté ? Où puisez-vous l'inspiration ?
Dernièrement, avant de participer à un concours, j'ai appris à me poser différentes questions :
1.) Ai-je vraiment envie de passer des heures, voire même des jours entiers sur la création d'une idée innovante ou d'une entrée créative ?
2.) Ai-je les compétences et les connaissances requises pour créer une entrée qui ne soit pas juste acceptable mais plutôt, qui vaille la peine d'être partagée ?
3.) Enfin, en quoi pourrais-je aider les autres en participant à ce concours ? Est-ce que je participe à ce concours parce que l'idée profitera à plusieurs personnes ? Est-ce que j'y participe pour aider quelqu'un financièrement avec l'argent du prix ?

Au fil des années, j'ai découvert que je suis plus déterminée et investie pour mener un projet à terme s'il me parle sur le plan émotionnel. Savoir que ma contribution sera bénéfique à quelqu'un donne plus de sens au concours que le simple fait de le remporter.

Ensuite, je couche sur papier les mots importants du brief. Je passe des journées entières à faire des recherches sur la marque (en consultant son site Internet, ses produits et sa page « À propos ») et sur le produit dont elle a besoin.

Après avoir trouvé une entrée, je me mets à la place de la marque et je me demande si je la mettrais en œuvre si j'en avais les moyens financiers. Si ce n'est pas le cas, je reviens dessus. Si oui, j'upload l'entrée et je prie pour que ça se passe au mieux.

Lorsque vous soumettez une entrée, comment faites-vous pour rester positive si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?
En appréciant le travail des autres à la place.

Je m'auto-félicite d'avoir fait de mon mieux et je consulte les idées des gagnants. Cela me permet de me rendre compte de la créativité de chacun et de la capacité d'esprits différents à formuler des idées exceptionnelles. J'apprends des autres. Je m'améliore grâce à leurs contributions.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?
Cela m'a permis de payer mes études universitaires ; d'ailleurs je suis diplômée désormais !
Cela m'a permis de vivre avec ma famille dans un logement qui soit à nous.
Et aujourd'hui, je réalise notre rêve de vivre dans ce merveilleux pays qu'est la Nouvelle Zélande et je poursuis mes études pour la communauté sourde.
eYeka m'a permis d'être où je suis aujourd'hui. Bien au-delà du prix ou de la reconnaissance, ce que je souhaite accomplir avec eYeka aujourd'hui, c'est d'être capable de contribuer à des idées qui ne soient pas simplement bonnes, mais plutôt exceptionnelles pour révolutionner le monde. Trop ambitieux me direz-vous ? Dans tous les cas, je suis convaincue qu'au travers d'eYeka, les personnes comme moi permettront de créer un monde meilleur grâce à leur esprit créatif.


Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?
Solutions. Amélioration. Engagement.

Parce qu'eYeka apporte des solutions aux problèmes des entreprises et de la société. eYeka aide les créateurs à améliorer leurs compétences au fur et à mesure qu'ils participent aux concours. Enfin, eYeka, c'est également une communauté qui incite les créateurs à s'engager les uns envers les autres par la consultation respective de leurs pensées créatives.

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil...) ?
Ne le faites pas pour l'argent. J'ai participé à de nombreux concours sur eYeka dans l'intention de gagner et de remporter de l'argent et je les ai tous perdus. Mais lorsque j'y participe pour une raison plus profonde (aider ma famille ou d'autres personnes), je crée des idées avec amour et passion et c'est ces idées-là qui ont du succès.
Ne cessez jamais d'apprendre. Pensez différemment en lisant le plus possible et en établissant un lien entre le concours et tout ce que vous lisez, même si ça n'a aucun sens à première vue. Si la lecture n'est pas votre truc, observez votre environnement. Reliez vos intérêts au concours. Vous êtes passionné de jeux vidéos ? De sport ? D'affaires ? Imaginez de quelle manière le concours peut stimuler votre intérêt ou dans quelle mesure votre intérêt peut contribuer à la création d'idées.
Ayez confiance. Croyez en vous et dites-vous que vous êtes capable de trouver une idée qui changera le monde. J'écoute souvent des chansons inspirantes comme « Hall of Fame » de The Script et will.i.am, et « Glorious » de David Archuleta, pour me rappeler que j'en suis capable. Même si vous perdez, même si vous étiez à deux doigts de gagner, ne vous découragez pas. Croyez aux talents et compétences exceptionnels qui vous ont été donnés et mettez-les au service des autres.