eYeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eYeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eYeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Nouvelles fonctions

By Mikhail Kachakhidze on samedi 10 février 2007 11h23 Products And Features 0

Nous sommes heureux de vous présenter de nouveaux modules sur le site !

Pour commencer, nous avons un nouveau player : il est beau ! Et en plus il est “skinnable” : on peut en choisir la couleur dominante et être ainsi assorti à son blog. La barre de commandes se masque automatiquement (au bout de quelques secondes) pour nous laisser apprécier l’image et rien que l’image.

Les petits bugs d’affichage de la page “Mes albums” sont corrigés, mais nous avons encore beaucoup de travail pour simplifier cette page et la rendre plus simple et plus fluide. 

Une nouvelle page “EyekaChannels” remplace “EyekaTV” (oui nous travaillons aussi sur le wording :) et nous espérons vous y retrouver bientôt ! Les thèmes choisis sont pour nous le reflet de l’état de la création artistique en ligne et de l’esprit que nous souhaitons insuffler au site.

Nos utilisateurs premium bénéficient d’un traitement de faveur pour la compression video, qui s’effectue désormais en VP6 ! Nous savons que pour beaucoup d’entre vous, la qualité de compression des films est un point crucial et nous travaillons constamment sur ce sujet pour atteindre un niveau de qualité optimum.

Nous vous invitons enfin à consulter la rubrique Aide, que nous avons illustrée de tutoriels animés.

Un grand merci aux utilisateurs qui nous ont fait de nombreux retours sur le site, que ce soit des questions, des rapports de bug ou des suggestions d’amélioration. C’est pour nous, le seul moyen d’avancer dans la bonne direction et de rendre notre produit meilleur !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontre avec Rekyus

By Mikhail Kachakhidze on mardi 06 février 2007 11h29 Featured Authors 0

 



Depuis combien de temps pratiquez-vous la photo ?

J’ai acheté mon premier reflex en septembre 2005, c’est à partir de ce moment que j’ai véritablement commencé à pratiquer la photo.

Qu'est-ce qui vous a amené à faire de la photo ?

J’aime voyager seul et la photo s’avère être un excellent compagnon de route. De plus, lorsque je suis à l’étranger je m’imagine reporter, je tiens un carnet de route, je fais des témoignages, etc. la photo s’est donc logiquement présentée à moi pour parfaire mon fantasme journalistique.

De quelle façon pratiquez-vous la photo ?

De manière aléatoire. Mon appareil est volumineux et ne me permet pas de l’avoir sur moi à tous moments. Je consacre donc une journée par semaine à la prise de vue où je sors de bon matin pour ne rentrer que le soir. Mais c’est lors de mes déplacements à l’étranger que je suis le plus productif. Le voyage m’inspire,  et comme mon œil se fatigue vite d’un lieu qu’il a trop vu/bu, j’ai besoin d’aller au-devant de nouveaux horizons pour me ressourcer.

Quand vous prenez une photo quel est le point le plus important, sur lequel vous vous focalisez ?

Mettre en valeur l’insignifiant. Le petit truc négligé par les autres et qui ne demande qu’à être vu et saisi.

Quel est le lieu que vous préférez shooter ?

La ville ! Étant citadin c’est là où je me sens le plus à l’aise.

Pourquoi avez-vous choisi d'être béta-testeur pour Eyeka ?

J’aimerais commencer à m’investir davantage dans la photographie, c’est-à-dire pas simplement prendre des photos mais comprendre les moyens de postproduction et de diffusions, de façon à faire connaître mon travail. Pour cela je me base essentiellement sur l’Internet qui offre de nombreuses possibilités. J’ai vu une annonce de Eyeka dans le magasine « Photo », je suis allé voir et j’ai été charmé !

Que pensez-vous de ce type de plateforme de partage de contenu et de l'émergence du contenu amateur dans les médias ?

Ce type de plateforme est idéal pour se faire connaître et découvrir le travail des autres. Les beta-testeurs sur Eyeka peuvent communiquer entre eux, s’échanger des avis, se créer des réseaux. Le partage est essentiel car il nous empêche d’être -complaisamment- fermé sur nous-même. Il y a toute une communauté d’amateurs à l’extérieur qui fourmille de créativité et qui ne demande qu’à s’exprimer. L’explosion des médias explique en grande partie l’émergence de ce « contenu amateur ».  Bien entendu il ne suffit pas d’avoir ses photos sur une plateforme de partage pour s’estimer satisfait ; il faut qu’il y est un suivi derrière : un partenariat avec des agences de photo par exemple afin qu les gens qui, comme moi,  souhaitent percer dans le milieu puissent obtenir des débouchées professionnelles… 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontre avec Moland Fengkov aka Maurice Virivau

By Mikhail Kachakhidze on mardi 06 février 2007 10h56 Featured Authors 0

Depuis combien de temps pratiquez-vous la photo ? Pourquoi avoir choisi la photo plutôt qu'un autre medium?

Je pratique la photo depuis mon adolescence. Mes amis m'offraient régulièrement des appareils compacts, car ils avaient remarqué ma tendance à vouloir imprimer sur la pellicule les bons et les mauvais moments de la vie.
J'entretiens un rapport particulier avec la notion de traces, la lutte contre ce que j'appelle la mémoire volatile, cette mémoire sélective qui nous fait nous rappeler des choses, des sensations, des émotions, des événements, à travers un prisme totalement subjectif et parfois trompeur.

Depuis 2001 environ, j'ai commencé à pratiquer la photo de façon plus sérieuse. Elle est devenue non plus un simple moyen d'archiver les instants, mais un véritable moyen d'expression artistique. Je suis journaliste, mon travail consiste à rendre compte, à travers les mots, mais aussi à travers l'image. J'ai choisi la photo comme l'un de mes moyens d'expression privilégié pour le pouvoir évocateur que renferme l'image. Je ne crois pas que l'objectivité existe réellement. A travers une photo, on parle également de soi, on offre son propre point de vue sur le monde.

De quelle façon pratiquez-vous la photo ? Quand vous prenez une photo quel est le point le plus important, sur lequel vous vous focalisez ?

Je vois la vie en noir et blanc. Je lui trouve une force évocatrice intemporelle. En noir et blanc, je travaille en argentique, avec de la 3200.
Je n'utilise jamais de flash, j'aime le grain et les forts contrastes proches d'un certain expressionnisme. Le cadrage et la composition priment, après le sujet de la photo lui-même. Je ne m'intéresse que peu à l'architecture, aux paysages, aux textures. Je préfère les scènes de vie et les gens, l'échange et la rencontre à travers un objectif. Le Querrec dit que lorsqu'on prend une photo, on est comme un metteur en scène, on doit parvenir à agencer les différents protagonistes dans l'espace et saisir le fameux instant décisif.
Je pratique également depuis peu la couleur, en numérique. Mais là, je travaille les photos en atténuant les couleurs (en désaturant les photos), j'aime ces couleurs discrètes qui restent proches du noir et blanc.

J'ai pu remarquer que vous jouez beaucoup avec les reflets. Qu'est-ce que cela signifie pour vous ? Pourquoi avoir choisi le reflet ? Comment, d'un point de vue technique, les réalisez-vous ?

Les reflets représentent pour moi les différentes dimensions qui s'expriment par le regard propre à chacun. Mille et une façon d'appréhender le monde.
J'ai l'impression d'être le seul à voir ces chocs de dimensions que je tente de capter. D'un  point  de  vue  technique,  c'est  assez simple. Il  suffit de  faire  le point sur  les reflets  eux-mêmes...

J'ai également pu constater que vous aviez réalisé une série sur les concerts ; selon vous qu'est-ce qu'une image peut capter de la musique ?

L'énergie  avant tout. La force d'un concert, c'est cette débauche d'énergie communicatrice. A travers les photos, c'est ce que  je  tente de restituer.
Un sujet en concert, notamment les concerts de rock, est constamment en mouvement. Il s'agit de montrer sur une image fixe ces mouvements, et l'électricité de l'atmosphère.

Pourquoi avez-vous choisi d'être béta-testeur pour Eyeka ?

Pour pouvoir côtoyer des photographes de talent. Pour pouvoir montrer mon travail sérieusement. Et  profiter des services efficaces de Eyeka.

Que pensez-vous de ce type de plateforme de partage de contenu et de l'émergence du contenu amateur dans les médias? Qu'est-ce que ce type de plate-forme pourrait vous apportez personnellement ? Comment imaginez-vou sla plate-forme idéale ?


L'émergence du contenu amateur sur le Net  est une excellente  chose. Je  crois qu'on a tiré les bonnes  leçons à la suite de l'explosion de la bulle à la fin des années 90. A présent, avec  ce  qu'on appelle le Web.2 et  la prolifération des blogs, on se rend compte de la multitude des compétences, des talents anonymes, et les portails multimédia savent utiliser intelligemment le son, la photo, la vidéo, la télévision et la radio sur le Net, dans un équilibre ludique et à la fois passionnant. La sélection naturelle va opérer, mais il en sortira de vraies surprises, de véritables découvertes. Chacun a sa chance, celle d'être reconnu. A présent, je ne m'imagine pas de plate-forme idéale, je suis trop peu calé en la matière.

Wait and see.

Visitez le site de Moland Fengkov

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontre avec Serge Fournier

By Mikhail Kachakhidze on mercredi 31 janvier 2007 17h57 Featured Authors 0

Jeunes réalisateurs talentueux, professionnels et créatifs, mais surtout grands adeptes de fausses pubs, farces et autres délires en vidéo, Les filmistes est un collectif qui ne se prend pas au sérieux. 

A l’occasion de leur arrivée sur Eyeka, nous avons rencontré Serge Fournier, président de leur société de production La Franco American Films qui nous explique le concept développé par Les Filmistes.
Il évoque également l’importance et la nécessité de stimuler le phénomène de "mass-creation" à la fois pour offrir une véritable vitrine à ces créateurs et découvrir de nouveaux talents, et pour ouvrir les nouvelles voies d’expression au travers de nouveaux medias tels qu’Eyeka.

Le débarquement des Filmistes sur Eyeka et la création prochaine d’une page qui leur sera entièrement dédiée promet déjà de nouvelles vidéos drôles et surprenantes. 

 

 

Découvrez quelques réalisations des Filmistes :

 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Retour sur le cinquième pouvoir

By Mikhail Kachakhidze on mardi 30 janvier 2007 14h46 Announcements 0

Tout au long de la semaine, Pierre Abruzzini livre sur desmotsdescouleurs une reflexion afin de mieux comprendre ce que la notion de conquième pouvoir recouvre. Voici un entretien avec Thierry Crouzet qui dédicaçait mardi 23 janvier son livre "le cinquième pouvoir" à la librairie le divan (Paris 15e).

 Vous pouvez également lire l'article rédigé par Pierre sur Agoravox.
 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte