eÿeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eÿeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eÿeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

La version publique est en ligne !

By Mikhail Kachakhidze on vendredi 02 mars 2007 14h42 Products And Features 0

Quelques modifications ont été faite pour accompagner cette sortie publique. La home-page évolue pour mieux présenter Eyeka et mettre davantage en valeur nos auteurs et nos partenaires. Concernant le player, certains auteurs bénéficient d'une qualité d'encodage supérieure.

Nous acceuillons par ailleurs ces jours-ci plusieurs partenaires, notamment Voyage avec lequel nous lançons un appel à création. A la clé, un passage sur la chaîne. N'hésitez pas à visiter la page Voyage pour plus d'informations. Voici les premières émissions Voyage.

 


 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Jeremie Roux

By Mikhail Kachakhidze on mardi 27 février 2007 17h26 Call for entries 0

 

Aprés le flou, le fake. Ces formes plongées dans l'obscurité et le vide n'ont ni épaisseur, ni texture. Coupées du monde utile, elles paraissent autonomes, et presque étrangères. Jeremie Roux revisite l'héritage des Becher en représentant la ville comme un lieu évidé, peuplé de formes anonymes et démesurées.

Matthieu 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Tendance floue

By Mikhail Kachakhidze on jeudi 22 février 2007 17h12 Call for entries 0

 

Le flou a toujours posé problème à la photographie comme au cinéma. D'abord considéré comme un défaut, il est peu à peu apparu comme une opportunité. Comme le montre ici Arno, le flou a quelque chose d'étrange et de mystérieux, c'est précisément pour ça qu'il est intéressant. Parce qu'il insuffle du temps dans la photo, qu'il indique que quelque chose à un moment donné est passé, a existé dans l'image. Le flou renvoie toujours à un mystère de la présence, à la question de la trace. Blow up fait de ce mystère le noeud d'un drame simple mais redoutablement efficace. Le drame dans l'histoire, n'étant peut-être pas que quelque chose existe ou n'existe pas, mais simplement qu'il passe.

Matthieu 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontre avec Jeremy des Filmistes

By Mikhail Kachakhidze on mardi 20 février 2007 12h42 Featured Authors 0

 

 Je commence par une question bateau : d'où viennent les Filmistes, et quelle est au juste l'histoire de votre "dream team" ?

Les Filmistes sont nés d'une envie commune de faire des films, sans avoir à entrer dans un système de production classique, souvent long et fastidieux. Du coup, le format très court s'est un peu imposé à nous et le fait de créer sous contrainte (temps, durée, thème), nous obligeait à une rigueur intéressante. Alors on s'est téléphoné, on en a discuté, et on l’a fait.

Ça paraît facile dis comme ça, mais en réalité combien de temps avez-vous mis pour monter le projet ? Vous disposiez également de matériel au départ pour produire ces films ?...

En réalité, cela a presque été aussi rapide a dire qu'a faire. On a commencé par se fixer un thème et un rendez-vous 2 semaines plus tard. Au bout de ces deux semaines, on avait nos premiers films. Depuis on a revu nos ambitions à la baisse, on est passe a 3 semaines.
Nous n'avions pas vraiment de matériel au départ, certains avaient des mini-DV, voir des video8, et ceux qui n'en avaient pas s'en faisaient prêter. Avec le temps certains ont investi dans du matériel mais pour le moment ça reste assez léger.

Quel bilan tires-tu à présent de l'aventure ?

Pour le moment, l'aventure est plutôt positive puisque on est toujours là !
 
En terme de création, le développement des webtv sur Internet et l'homogénéisation des formats vidéos internet et mobile a-t-elle influencé votre manière d'écrire et de concevoir vos films ?

Absolument pas... ce qui influence le plus notre manière d'écrire ou de concevoir nos films, c'est la contrainte de temps que nous nous sommes imposée, et les moyens dont nous disposons, mais on ne veut pas se brider pour coller a un format de diffusion

Pourtant vous devez composer avec un marché plutôt exigent en la matière, que ce soit en terme de formats ou même de thèmes...


On est peut être un peu vigilant sur le choix de nos thèmes, mais sinon, le but étant de rester le plus libre possible au niveau de la créativité, on essaie de ne pas se brider

Que prévoyez-vous pour la suite ? Des projets de commandes, une évolution vers des courts ou des long-métrages montrés en festival, ou vous n'aspirez pas du tout à retourner dans le circuit traditionnel ? Bref, plutôt Tv, webtv, cinéma, ou les 3 à la fois ?


Les 3 à la fois ! on a déjà quelques projets de commandes en court de développement, de nouveaux films qui seront bientôt terminés, certains filmistes commencent a travailler sur des projets plus personnels, plus longs, et pour le web un partenariat prometteur avec Eyeka ! bref, l'année s'annonce bien remplie
Justement, comment imagines-tu ce partenariat avec Eyeka, de quoi aurais-tu envies, en terme de services ou de projets ?

Ce serait peut-être intéressant d'essayer de développer des projets de fictions pour le web ou ce genre de choses.

Un projet de série par exemple ?

Oui, pourquoi pas.

Dernière question. Quels sont selon toi les atouts et les handicaps d’Eyeka ?

Les atouts : la communauté, l'ergonomie, l'equipe, la nouveauté des fonctions.

Les handicaps : peut-être la sortie du site sur un terrain déjà pas mal occupé

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Les réfugiés

By Mikhail Kachakhidze on lundi 19 février 2007 10h08 Call for entries 0

Voici quelques photographies d'Edouard Beau, extraites de son exposition consacrée aux réfugiés de Sangatte en 2002. Les visages sont durs et absents, et leur solitude trouve un écho troublant dans les plages désertes. Récapés d'on ne sait où, seul leur visage nous dit quelque chose.

Retrouvez les photographies d'Edouard sur le site de l'association Basses lumières et sur son blog trés fourni. 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte