eÿeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eÿeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eÿeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Rencontrez notre créateur du mois - lugossyakos!

By Pauline Gaudillat on mardi 04 juin 2019 10h00 Featured Authors 0

Pour le mois de juin, nous sommes heureux de vous présenter un autre créateur hongrois : lugossyakos Très curieux, cet expert en publicité est toujours en quête de quelque chose auquel personne n’a jamais pensé.« Découvrir consiste à voir comme tout le monde et à penser comme personne. » Citation d’Albert Szent-Györgyi, biochimiste hongrois, ayant remporté le prix Nobel de physiologie ou médecine dans les années 30. C’est le mantra d’Akos ! Découvrons-en un peu plus sur lui.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?
J’ai étudié le graphisme dans une école d’art. J’ai ensuite travaillé dans des agences de publicité. Il y a deux ans, j’ai fondé ma propre agence avec une équipe professionnelle. Ce fut une expérience formidable. Mais, en tant que directeur général, le processus créatif me manquait parfois. J’ai alors repensé à eyeka pour combler ce vide.

J’ai toujours vécu à Budapest et je ne veux vivre nulle part ailleurs. Il y a tellement d’opportunités dans cette ville ! De plus, j’aime beaucoup la bière artisanale hongroise. C’est un vrai succès gastronomique. Il y a toujours d’excellents concerts (j’aime beaucoup la musique live). Alors, n’hésitez pas à nous rendre visite !

Comment avez-vous connu eyeka ?
J’ai découvert eyeka il y a 4 ans, dans mon ancien poste. Mes collègues m’avaient alors recommandé le site.

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

J’ai la chance de travailler dans la publicité depuis 12 ans. J’ai donc un tas d’idées issues d’expériences et de projets passés. J’essaie aussi de suivre les tendances actuelles. Je mélange toujours des idées passées et présentes, pour créer quelque chose de nouveau.

Comment se sent-on quand on gagne 5 prix en moins d’une année ? C’est impressionnant !
On se sent vraiment bien ! Parfois, le travail quotidien avec les clients est très réglementé. eyeka me donne donc l’occasion d’être plus créatif, et quand je reçois un prix, je constate que mon travail créatif est apprécié.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?
Je regarde toujours le travail des gagnants et en tire des enseignements. C’est une compétition, alors cela me pousse à faire mieux.

Je reste aussi toujours positif, car je constate que les gagnants sont bons. Votre système fonctionne bien. C’est une raison suffisante pour moi.

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?
Je voudrais recevoir encore plus de feedback créatif sur mon travail et apprendre des autres. Les prix sont conséquents. J’ai donc prévu de m’offrir un voyage en Thaïlande avec l’argent.

Si vous deviez décrire eyeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?
Créativité, communauté et possibilité.

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil.) ?
En raison de mon expérience en agence, je dois parfois deviner à quoi pense le client. Une chose est sûre : les clients aiment toujours avoir le choix. Je suis donc souvent ce principe en présentant plusieurs projets par concours.

Merci, Akos !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créatrice du mois - gi_leiva!

By Pauline Gaudillat on mardi 07 mai 2019 10h00 Featured Authors 0

Ce mois-ci, nous partons à la rencontre de gi_leiva, l'une de nos plus chers et tendres membres, qui célébrera en mai son 7ème anniversaire en tant que créatrice chez eyeka ! Cette free-lance originaire d'Argentine est toujours en quête d'apprentissage, sa citation préférée de René Descartes est d'ailleurs : « Je donnerais tout ce que je sais contre la moitié de ce que j'ignore. » Découvrons-la !

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Je viens de Córdoba, une province au centre de l'Argentine. J'ai 40 ans, je suis en couple avec Mariano (42 ans) depuis 24 ans et nous avons deux fils : Agustin (21 ans) et Ciro (11 ans). Je travaille au service ingénierie d'une entreprise de télécommunication, mais c'est mon métier de free-lance qui m'apporte le plus de satisfaction professionnelle, surtout en tant que créatrice... chez eyeka.

Je me décrirais comme curieuse et auto-didacte, j'aime explorer et apprendre de nouvelles choses, même si elles sont très techniques ou en dehors de ma zone de confort. Je n'ai pas peur des défis ; si quelque chose dépasse mes connaissances générales, j'approfondis mes recherches jusqu'à ce que je comprenne ce dont j'ai besoin. C'est sûrement pour cette raison que je me sens si bien chez eyeka : j'ai l'opportunité d'en apprendre davantage à chaque concours auquel je participe.

Je rêve de vivre de mes idées et de ma créativité, que ce soit dans mon pays ou quelque part où j'aurais la possibilité d'utiliser mon imagination afin de contribuer à un meilleur avenir pour tous.

Comment avez-vous connu eyeka ?

Pour être honnête, je ne sais plus comment j'ai découvert eyeka. Mais je dis toujours que je suis une « fille d'Internet » donc je suis sûrement tombée sur cette communauté en regardant, apprenant et recherchant de nouvelles choses en ligne.

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

Après beaucoup d'essais et d'erreurs, j'ai compris que le secret consistait à lire et relire le brief afin d'être complètement sûr du principe du concours, de ce dont l'entreprise a besoin et, surtout, de ce que notre cible attend. En général, je fais beaucoup de recherches sur le public cible : j'aime savoir ce qu'il veut, ce dont il parle et ce dont il a besoin. Puis je sélectionne les « mots clés » auxquels aboutit ma recherche et j'en fais le point de départ de ma proposition. Ensuite, il me suffit de laisser libre cours à mon imagination...

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positive si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?
Une fois de plus, je vais être honnête : c'est très difficile ! Je suis forcément déçue lorsque je pense avoir une idée gagnante et qu'elle est rejetée au premier examen. Toutefois, je tiens à remercier les jurés car chaque retour qu'ils nous font contient de précieux conseils qui nous permettent d'améliorer chaque proposition et d'être ensuite acceptés sans problème.

En général, au moment où les résultats sont publiés, je suis déjà concentrée sur un autre concours. Si mon idée ne gagne pas, je suis déçue pendant un petit moment, et parfois, cela me donne de l'élan pour mettre au point mes nouvelles idées.

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ? Malheureusement, mon pays vit des temps très compliqués d'un point de vue économique. Nous sommes au milieu d'une crise qui implique des augmentations constantes des prix et des taux, l'inflation est élevée et malheureusement, nos salaires ne connaissent pas la même croissance. Dans ce contexte, les prix eyeka m'ont aidé à subvenir aux besoins de ma famille en souffrant moins de la crise économique que beaucoup de mes compatriotes.

Si vous deviez décrire eyeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?
Connaissances, communauté, opportunités

Le 5 mai, nous fêterons votre 7ème anniversaire en tant que créatrice eyeka. C'est super ! Comment vous sentez-vous ? Qu'avez-vous appris de ces sept années ?

Sept ans ! C'est formidable! J'adore faire partie de cette magnifique communauté. Je n'ai jamais eu de ressenti négatif à propos d'eyeka. Les commentaires des jurés, comme ceux de certains créateurs, ont toujours été très constructifs et je les prends toujours en compte car je pense qu'ils apportent de bonnes ondes. Grâce à eyeka, j'ai appris beaucoup. Ces concours ne me demandent pas seulement d'avoir de nouvelles idées, ils me mettent également au défi de perfectionner mes techniques et de développer mes connaissances afin de proposer des présentations qui en valent la peine. Des présentations parfois à la hauteur de celles de grands professionnels au sein de la communauté créative.

Je pense que ce que j'apprécie le plus aujourd'hui chez eyeka, c'est la quantité impressionnante de connaissances que j'ai acquises et la formidable communauté dont je fais partie. C'est comme une famille internationale magnifique et super créative.

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

La clé, c'est : « N'AYEZ PAS PEUR » Ne vous sous-estimez pas et n'ayez pas peur d'un concours qui semble en dehors de votre zone de confort. Faites des recherches, lisez et apprenez-en davantage sur votre sujet. Améliorez vos techniques et éliminez « Je ne peux pas » de votre vocabulaire. Comme le dit mon mari : « Le monde appartient aux audacieux » ;)

Merci infiniment, Gi !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créateur du mois - Saadithya!

By Pauline Gaudillat on mardi 02 avril 2019 12h00 Featured Authors 0

Ce mois-ci, nous aimerions vous présenter l'un de nos plus estimés créateurs originaires d'Inde, Saadithya. Cet esprit créatif est particulièrement attaché à l'innovation, il a même remporté deux prix décernés par le célèbre et prestigieux MIT... Impressionnant ! Nous sommes allés à la rencontre de ce créateur, toujours source d'idées ingénieuses.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Je m'appelle Aadhithya, je vis à Bangalore, en Inde. Je travaille en tant qu'analyste de données sénior chez Jones Lang Lasalle. Je suis titulaire d'un diplôme d'ingénierie mécanique. Je suis également un innovateur et un inventeur, j'adore résoudre des problèmes techniques. J'utilise la pollinisation croisée des technologies à travers différentes industries pour résoudre des problèmes d'innovation. Grâce à ce procédé, j'ai remporté plus de 40 grands prix d'innovation décernés par diverses entreprises et institutions, dont deux récompenses venant du prestigieux MIT.

J'ai également créé un portail qui fait office de répertoire d'innovations, appelé Givemechallenge.com. Il aide les personnes comme moi à trouver des opportunités d'innovation et des bourses d'étude dans le monde entier. À l'aide de Givemechallenge.com, j'encourage les gens à résoudre des problèmes et à être reconnus et récompensés pour leurs efforts.

Je passe mon temps entre deux villes, Kannur, dans l'État du Kerala et Bangalore, dans l'État de Karnataka, respectivement mes lieux de résidence et de travail, séparés par environ 400 km. J'aime la diversité et la simplicité de mon pays. Pour chaque problème dans le monde, une solution se cache quelque part dans mon pays. C'est également cet aspect qui me motive. Ce qui me caractérise, c'est, entre autres, la simplicité et l'innovation. La plupart des solutions que je propose se basent sur des moyens technologiques très simples déclinés d'une manière à laquelle on n'aurait jamais pensé auparavant. J'aime également beaucoup apprendre de nouvelles choses par le biais de divers moyens, et ce le plus vite possible, afin d'être constamment au point sur les innovations techniques qui entrent sur le marché.

Enfin, je suis passionné par les voyages, la rencontre de nouvelles personnes et la collection de gadgets.

 

Comment avez-vous connu eYeka ?

Comme je le disais, je suis le fondateur d'un portail répertoriant les opportunités d'innovation à travers le monde. Je répertoriais ce genre d'opportunités chez Eyeka, pour les rendre accessibles à tous, je suis tombé sur le site en cherchant de nouvelles opportunités sur Internet à proposer sur mon portail.

 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

J'utilise très bien mes « temps morts », c'est comme ça que j'appelle les périodes de temps qui sont généralement gâchées par la plupart des gens, comme le temps passé à prendre le bus, à attendre un taxi, à rentrer à pied. Je me concentre sur des problèmes d'innovation spécifiques et je cherche comment les résoudre au fil de la journée ; certaines choses que l'on voit ou entend peuvent être la révélation ou l'étincelle qu'il vous faut pour trouver la solution à votre problème. Il est également important de vous récompenser en cas de réussite. La plupart d'entre nous prenons cela pour acquis, mais il faut faire plaisir à son esprit et à son corps. Si par exemple vous aimez un parfum de glace en particulier, cela pourrait être une petite récompense pour fêter votre réussite, ou même un voyage vers votre destination préférée.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Lorsque vous soumettez une solution, en vous basant sur votre expérience et l'analyse attentive de votre brief, vous pouvez savoir si votre solution a des chances de gagner ou non et prévoir la probabilité que d'autres personnes proposent la même idée. Si vous êtes convaincu que votre solution est innovante, il vous faut peaufiner le concept grâce à une explication détaillée et des illustrations. Cela vous aidera à franchir l'étape de pré-examen. Si votre idée est tout de suite rejetée, retravaillez-la et faites en sorte qu'elle soit acceptée. Je comprends qu'il soit très décevant de ne pas réussir le pré-examen, mais cela peut valoir le coup de retravailler votre idée car si elle est rejetée lors de l'examen en lui-même, vos efforts initiaux seront complètement vains, sans même une chance de victoire.

Pour la proposition gagnante finale, il faut garder à l'esprit que seule la meilleure solution innovante gagnera, et si votre idée existe déjà ailleurs, vos chances de perdre sont élevées. Il est difficile de gagner mais créer des solutions de qualité est plus facile si vous vous y prenez de manière organisée, et sur une base régulière.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

J'ai eu la chance de remporter plus de 40 grands prix d'innovation, ce qui m'a permis de visiter plus de 14 pays. J'ai eu l'opportunité de présenter mes projets à des institutions de prestige telles que le MIT ; j'ai été invité à lancer des produits, y compris des voitures utilisant une technologie que j'avais proposée ; j'ai eu la chance de présenter mes projets et de recevoir des récompenses virtuellement, à l'aide de robots que je contrôlais à des milliers de kilomètres. Être ingénieur mécanique ne m'a pas empêché de gagner de nombreux concours médicaux, dont la plupart des participants étaient des médecins et des spécialistes de la santé. Ma passion pour les ordinateurs et les technologies numériques m'a également permis de travailler aujourd'hui dans la science des données, malgré des études dans l'ingénierie mécanique à l'origine.

J'aimerais continuer à résoudre des problèmes d'innovation technique en trouvant des solutions très rapidement, à l'aide d'une équipe de spécialistes. Ils pourraient se concentrer sur leur propre domaine, tel que la modélisation, la conception, la présentation, l'animation, etc., ce qui me laisserait plus de temps pour réfléchir et mettre en place rapidement des projets, concrétisant ainsi mes idées plus vite. Je serais également intéressé par un poste de contrôle au niveau organisationnel pour remodeler l'innovation dans une entreprise. Un rôle de directeur de l'innovation par exemple me donnerait la capacité de remodeler et d'améliorer les systèmes existants dans l'organisation en les rendant plus efficaces et rentables. Je pourrais aussi faire constamment profiter l'entreprise de nouvelles technologies afin d'avoir une longueur d'avance sur la concurrence.

Enfin, j'aimerais voyager dans le monde entier, pour découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles personnes.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Innovation participative en ligne

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

Si vous avez vraiment à cœur de résoudre un problème, le meilleur moyen de trouver l'idée gagnante est d'effectuer des recherches et d'apprendre du passé en acquérant de nouvelles compétences et connaissances au passage. Pour estimer si votre solution est innovante, il est important de se tenir au courant des dernières technologies, afin de savoir ce qui existe déjà ou non sur le marché. Et d'après moi, ce qui compte le plus quand vous soumettez une proposition, c'est de prendre du plaisir en découvrant un problème et en cherchant à le résoudre.

Pour découvrir les nouvelles opportunités d'innovation, y compris celles d'Eyeka, vous pouvez vous rendre sur Givemechallenge.com ou sur l'application College Scholarships sur le playstore

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.scholar.app&hl=en

Nous sommes généralement rapidement informés de la plupart des opportunités et vous pouvez facilement naviguer sur l'application ou le site, choisir ce qui vous intéresse et travailler sur la résolution d'un problème. Je sélectionne ce qui m'intéresse à l'aide d'une étoile pour réduire la liste des opportunités sur lesquelles je veux travailler.

Merci beaucoup

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre Créateur du Mois - marcellszoke87!

By Pauline Gaudillat on mardi 05 mars 2019 10h25 Featured Authors 0

Cette semaine, nous partons à la rencontre d'un créateur hongrois. Membre de la communauté eYeka depuis environ un an, il a déjà gagné 7 prix: c'est marcellszoke87 ! Ce talentueux graphiste pense qu'un « esprit créatif ne s'arrête jamais. Cela peut être une bénédiction comme une malédiction ». Pour lui, la créativité est un immense terrain de jeu, comme le disait David Ogilvy : « Les meilleures idées ressemblent à des blagues lorsqu’elles surgissent dans votre esprit. Rendez donc vos pensées aussi drôles que possible ! »



Pouvez-vous nous parler un peu de vous…

Bonjour à tous ! Je m'appelle Marcell. Je suis graphiste et j'habite en Hongrie. J'ai suivi des études de graphisme et d'animation en 3D. En 2015, j'ai obtenu un Master en animation ; depuis, je travaille pour des agences de publicité. J'ai également réalisé des travaux pour des marques hongroises et internationales. Aujourd'hui, mes clients les plus célèbres sont Henkel, Nestle, Dallmayr et leurs sous-marques. (Pour jeter un coup d’œil, rendez-vous sur : www.craftagency.hu)

En plus de mon travail pour des agences, j'ai l'occasion de faire appel à mes connaissances en 3D en concevant des emballages et en réalisant des animations en 3D sur Maya et Cinema4D. J'aime aussi sculpter, que ce soit à l'aide de logiciels numériques ou avec mes propres mains. C'est l'un de mes nombreux passe-temps.

 

Comment avez-vous connu eYeka ?

C'est un ami qui m'a fait découvrir eYeka en me racontant comment il avait gagné le premier prix d'un concours.
J'ai tout de suite été emballé. J'aime les défis et je cherche toujours des opportunités de faire des concours et de me surpasser.

Au premier coup d’œil, j'ai compris qu'eyeka était la plateforme que je cherchais depuis longtemps. De grands défis créatifs avec des marques internationales, et des récompenses justes et appréciables. 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

Oui, en effet! Je commence par lire le brief très attentivement. Parfois deux ou trois fois. Ensuite, j'essaie de me mettre à la place du consommateur ou du client, afin de me faire une véritable idée de ce qu'il pense probablement des produits ou des services. Puis je me tourne vers mon environnement proche pour trouver l'inspiration : j'interroge mes amis, les membres de ma famille. De temps en temps, je m'assois sur un banc dans le parc et j'écoute les passants. (mais pas comme un harceleur fou !) Vous n'obtiendrez pas la même réponse si vous posez une question à quelqu'un et si vous vous contentez d'écouter et de capter les réactions naturelles dans la vraie vie. L'inspiration et les grandes idées nous viennent lorsque nous prenons les chemins les plus inattendus.

Bien sûr, j'utilise aussi Internet pour chercher l'inspiration, mais n'oubliez pas que cette source d'informations est accessible à tous ; si quelqu'un suit simplement la tendance, ne vous contentez jamais de cette direction.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Je n'aime pas laisser un travail en suspens. La plupart du temps, j'envoie donc une proposition le dernier jour ou la veille!

Ce n'est pas parce que je perds du temps. C'est une question de détail. J'aime utiliser tout le temps qui m'est imparti de façon à envoyer une proposition complète et des présentations bien décrites.

Comme précisé plus tôt, je travaille pour plusieurs clients depuis longtemps, je suis donc habitué au rejet. Il faut savoir que cela fait partie de notre vie créative. Les clients sont différents, tout comme le sont les exigences et les goûts. Si quelqu'un veut réussir dans ce domaine, il doit être humble, conciliant et prêt à faire des compromis. Restez positif et apprenez de vos erreurs.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Hum, ça me suffit! Je veux dire par là que gagner un prix me prouve que j'ai du « talent ». Mais c'est également un plus sur mon CV et ces prix eyeka attirent particulièrement les employeurs sur ce marché du travail difficile.

En 2017, j'ai gagné un Lion de Bronze à Cannes, avec une super équipe créative, c'est le prix le plus prestigieux que j'ai reçu au cours de ma jeune carrière. La prochaine étape sera donc de remporter un prix en argent ou en or!

 

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Inspirant, unique, un trésor de créativité

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

Conseils et secret :

Soyez toujours prêt à tout, envoyez et présentez l'ensemble de vos idées : de celles qui sont faciles à comprendre aux plus abstraites. Si vous vous tenez à cette règle, il n'y a pas de surprise, vous gagnerez !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créatrice du mois - AdaWong!

By Pauline Gaudillat on mardi 05 février 2019 12h00 Featured Authors 0

Un jour, Criss Jami, un jeune poète et philosophe américain, a dit: "Créer avec le coeur; construire avec l'esprit." Et il semble que notre créatrice du mois, AdaWong, en est le parfait exemple. Découvrons-en plus sur sur cette belle créatrice qui a rejoint notre communauté... il y a moins de 6 mois!

Dites-nous en plus sur vous …

Bonjour à tous. Je m'appelle Ada. Je suis née en Chine et je vis à Shanghai. Je suis allée à l'université en Chine et je suis diplômée d'une école d'art et de design.

Aujourd'hui, je suis designer à mon compte et il m'arrive d'écrire des articles. J'aime de nombreuses choses liées à l'art, telles que la peinture, la photographie, la musique, et j'aime aussi toutes sortes de spectacles et d'expositions. Je n'ai visité que peu de pays et de villes. L'Italie est mon endroit préféré. Il y a un soleil radieux et de petites tomates en été. Au coucher du soleil, les paysages arborent les mêmes couleurs que sur les photos.

Malheureusement, je ne suis jamais allée en France. Il paraît que le Louvre vaut autant le détour que le Musée du Vatican. Je le visiterai si j'en ai un jour l'opportunité. (Je pense que contempler des expositions fait partie des plus grandes sources de joie au monde.) Ma ville préférée est Shanghai, c'est une ville moderne très pratique.

J'aime m'y balader, aller en ville ou à la campagne, j'emporte du matériel pour prendre des photos seule, parfois je vais dans des endroits où il y a peu de monde, mais les photos sont toujours excellentes. J'aime mon métier de designer mais ce sont ces choses-là qui me rendent heureuse. J'adore ça et je le fais sans but précis.

J'ai connu eyeka par hasard en allant sur leur site Internet. J'ai trouvé que les défis créatifs postés sur le site étaient intéressants, j'ai donc décidé de me prêter au jeu. Ça manquait de fluidité au début, les idées que je soumettais n'étaient pas retenues car je n'avais pas fait de conception graphique depuis 15 ans. J'avais oublié beaucoup de méthodes, mais après plusieurs concours, j'ai commencé à m'en rappeler. Avec le temps mes propositions sont donc devenues meilleures.

Je suis très heureuse de nos échanges. En particulier à travers les commentaires sur mes travaux, j'ai beaucoup appris. Tout le monde a des idées différentes, c'est ce qui m'ouvre l'esprit. Voilà pourquoi j'aime le format d'eyeka.

Enfin, j'aimerais partager avec vous des photos que j'ai prises quand j'étais jeune et que je voyageais, chacune d'elles vient d'un endroit différent de la Chine. J'espère qu'elles vous plairont.

Comment avez-vous connu eyeka ?

Hum... Je ne me souviens plus vraiment. Je pense que j'ai cliqué sur une publicité sur un site en anglais. Après l'avoir parcouru, j'ai trouvé ça intéressant et j'ai commencé à participer à des concours.

 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

Pour commencer, je lis le brief du concours très attentivement pour m'assurer de bien comprendre le défi créatif, ce qui est très important. Parfois, l'inspiration ne vient pas ou le design ne fonctionne pas. À nouveau, je lis plusieurs fois le brief du concours pour trouver l'inspiration.

Le processus du design est globalement divisé en deux, d'abord le concept et ensuite l'expression. C'est le concept qui prend généralement plus de temps, surtout lorsque des défis créatifs doivent être intégrés dans un scénario particulier, ce qui nécessite que le designer l'ait entièrement compris. Le design ne relève pas que de l'imaginaire, au contraire, cela nécessite des moyens très rigoureux pour résoudre des problèmes pratiques.

Par exemple, une fois un design inventé, que vont en penser les gens ? Les conditions suffisent-elles à l'intégrer dans des scénarios réalistes ? Le niveau actuel de développement technologique sera-t-il capable de donner vie à cette idée, etc. ? Toutes ces données doivent être prises en compte dans le processus de conception.

Je pense que chacun utilise différentes manières d'exprimer son design. Ce que j'apprécie le plus chez eyeka, c'est que l'expression des designers n'est pas limitée. Tout le monde peut exprimer ses idées à sa façon. C'est super. Je me sens comme un poisson dans l'eau.

Mon inspiration vient en grande partie de mes connaissances. Les designers ont besoin de connaissances approfondies pour trouver des idées de conception. Derrière chaque design adopté, il y a une série de chaînes de connaissances. Au plus riche est la chaîne, au plus les designers peuvent être inspirés. Ainsi, l'accumulation de savoir est très importante.

Ensuite, le designer doit comprendre la situation et la mission. Sur quelle situation vous appuyez-vous pour créer ce design ? Avez-vous un sens de la responsabilité et de la mission sociales ? Êtes-vous capable de vous mettre à la place de l'utilisateur ? Le design de chaque produit nous permet de voir quel type de personne est le designer. Chez lui, ce n'est pas le niveau qui importe le plus. C'est le cœur qu'il met à l'ouvrage. Votre cœur est ce qui compte le plus.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positive si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Je pense qu'il faut faire du mieux qu'on peut. Évaluer l'art et le design implique une forte subjectivité. Ce ne sont pas des mathématiques, il n'y a pas de réponse standard. Ainsi, une personne pourra trouver qu'un design n'est pas assez bon, mais cela ne signifie pas que tout le monde aura le même avis. Selon moi, un design est « approprié » ou « inapproprié », et non « bon » ou « mauvais ».

Si je n'avais pas gagné ou si j'avais été éliminée dès le départ, cela ne m'aurait pas donné une mauvaise vision de moi-même. Je connais le design, j'ai mes standards et je connais bien mon niveau, c'est ce qui m'empêche de me laisser influencer par le jugement des autres. Je suis heureuse quand je gagne mais ça ne signifie pas que je suis déçue quand je suis éliminée. C'est mon état d'esprit.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Je n'y ai pas encore pensé. J'ai commencé à participer car j'ai aimé les défis. Ces concours m'ont donné un tas de nouveaux domaines de réflexion. Si je décide de dépenser mon bonus, ce sera dans une chose utile.

 

Si vous deviez décrire eyeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous?

Fun, Défi, Expression libre

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?  

Quoi que vous fassiez, l'amour sincère vaut plus que tout le reste. Faites vivre vos rêves. C'est mon secret.

 

Merci beaucoup d'avoir partagé votre histoire avec nous, AdaWong!

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte