eÿeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eÿeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eÿeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Rencontrez notre créateur du mois - Evgeniy!

By Pauline Gaudillat on mercredi 01 août 2018 08h30 Featured Authors 0

Bonjour eÿeka !

David Lynch a dit un jour : « La négativité est l'ennemi de la créativité ».
Ce mois-ci, nous vous présentons l'un des créateurs de notgre TOP 20 : evgeniylg123.

Parlez-nous un peu de vous : ce que vous avez fait/étudié, où vous vivez, ce que vous aimez le plus à propos de votre pays/votre ville, ce qui vous caractérise le plus et tout ce que vous auriez envie de partager avec nous)...

Bonjour à tous ! Je m'appelle Evgeniy Lukashenok. 

Depuis tout petit, j'adore dessiner. Lorsque j'avais 10 ans, je collectionnais les crayons et les pinceaux. Un jour, avec un ami nous avons passé des examens dans une école d'art pour enfants. Le professeur était impressionné... Mes parents ont été mis devant le fait accompli : j'allais rentrer dans cette école...

Puis le temps a passé.  J'ai eu mon diplôme de Designer en communication visuelle à l'Académie d'art et d'industrie de Saint-Pétersbourg, qui doit son nom à A. L. Stieglitz. Depuis plus de 25 ans, je travaille comme designer et directeur artistique dans les meilleures agences de publicité de Moscou et de Saint-Pétersbourg. J'ai reçu des prix lors de concours publicitaires, russes et internationaux. Parmi les plus importants, il y a une médaille d'or aux Globes Awards.

Aujourd'hui, j'ai 50 ans et j'aime toujours autant mon travail. J'adore apprendre de nouvelles choses.  Il y a quelques années, je me suis mis à la danse latine et j'y ai rencontré celle qui allait devenir ma femme. Avant ça, j'avais suivi des cours de prise de parole en public. Qui sait ? Demain, ce sera peut-être des leçons de boxe ou autre chose...

Depuis quelques années, je travaille en tant que free-lance. Pendant un moment, on a trouvé ça plus pratique avec ma femme car nous avons eu un petit garçon.

J'aime voyager.

J'aime cuisiner. Pour moi, ça reste de la créativité, mais en même temps je me détends.

Comment avez-vous connu eYeka ?

Travailler dans un bureau impose certaines restrictions. La plupart du temps, on finit par faire des compromis avec les membres de l'équipe. Parfois, on ne prend pas de risque. À un moment donné, j'ai eu envie de plus de liberté, quitte à faire des erreurs. J'ai fait des recherches en ligne et je suis tombé sur eYeka.

Avez-vous un processus créatif particulier ?  Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

Je change souvent de processus de création. Aujourd'hui, il se peut que je me concentre sur un seul projet. Et demain, j'en prendrai deux et passerai de l'un à l'autre. Aujourd'hui, je pourrai écrire mes pensées, demain dessiner et après-demain, ce sera peut-être autre chose.

Mais il y a des étapes qui ne changent jamais. Je passe beaucoup de temps à rentrer dans le sujet.  Puis j'essaie de mettre sur le papier le plus de pistes possibles, dans les grandes lignes. Ensuite, je mets de côté le concours pendant quelques temps. Et c'est généralement après ça que viennent les idées les plus intéressantes.

Et puis il y a la dernière étape, mais qui est peut-être la plus importante. Je relis le brief de temps en temps. Souvent, la solution s'y trouve déjà.

Lorsque vous soumettez une entrée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme entrée gagnante ?

C'est toujours une bonne chose lorsqu'une personne croit en vous. Pour moi, cette personne, c'est ma femme. Il se trouve que j'ai découvert eYeka presque immédiatement après notre mariage. Au début, je n'étais pas sûre que ma femme apprécierait ce passe-temps. Le temps que je consacre à des concours, c'est du temps que je ne peux pas accorder à ma famille. Mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Lorsque vos proches croient en vous, même quand vous perdez, ça représente beaucoup.

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Les prix m'ont permis de faire plus de voyages, de passer plus de temps avec notre bébé (il a un peu plus de deux ans aujourd'hui)

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Créativité, liberté, volonté

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

J'adore mon travail et parfois je m'implique trop. Mais le travail, aussi intéressant soit-il, ne représente pas tout dans la vie. Au final, ce serait encore mieux si la créativité qui en résulte servait à trouver du temps pour autre chose. C'est ce que j'essaie de me dire quand je deviens trop impliqué.

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créateur du mois - Mike!

By Pauline Gaudillat on mardi 03 juillet 2018 07h00 Featured Authors 0

Salut eÿeka!

"La créativité est contagieuse, faites la tourner", disait Albert Einstein.

Ce mois-ci, nous vous présentons un créateur très talentueux: kdesignmike

Dites-nous-en plus sur vous (ce que vous avez étudié, où vous avez travaillé, où vous vivez, ce que vous préférez dans votre pays/ville, ce qui vous caractérise le plus, et tout ce que vous souhaitez partager)…

OK, je vais me présenter : j'ai 50 ans et je suis le père de deux adolescents que j'ai eus avec mon amour de jeunesse, que je connais depuis 32 ans. Ils sont la chose la plus créative que j'aie faite. Nous vivons sur les plages du nord de Sydney, en Australie, que les habitants appellent le « pays de Dieu » et qui abrite peut-être certaines des plus belles plages au monde. J'ai fait carrière dans la publicité pendant 30 ans, travaillant dans des agences australiennes réputées, à la fois grandes et petites, jusqu'à ce que l'occasion se présente de créer ma propre agence en 2001. Mon concepteur-rédacteur et moi avons bâti notre agence pendant près de 10 ans, jusqu'à ce qu'il meure soudainement d'une crise cardiaque au travail et que je décide que j'avais aussi besoin de ralentir.

Comment pourrait-il en être autrement quand vous vivez ici ?

Comment avez-vous connu eYeka ?

Un ami créatif m'a parlé d'eYeka, alors j'ai consulté le site et j'ai décidé de me lancer. Je ne participe pas à beaucoup de concours, je suis assez difficile et sélectif : je ne choisis que ce qui me parle et correspond à mes centres d'intérêt et mon mode de vie.

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

J'ai passé ma vie à apprendre les différents processus créatifs d'une multitude d'agences, mais j'ai tendance à réfléchir longuement au problème à résoudre, à me poser des questions : qu'est-ce que je peux faire pour ceci ou cela, etc. J'ai conçu mes propres cartes de pensée créative après avoir discuté avec des légendes de la publicité dans des agences et lu ce qu'elles avaient écrit (je me tourne toujours vers ces cartes pour trouver l'inspiration). Mon meilleur conseil est de suivre votre instinct : si vous vous êtes imprégné du produit et comprenez bien le problème, votre instinct vous guidera vers la solution. C'est peut-être le fruit de 30 ans d'expérience, mais je suis capable de reconnaître le moment où j'ai fait quelque chose de valable : c'est le moment « wow ».

Lorsque vous soumettez une entrée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme entrée gagnante ?

Tous les créatifs tiennent à leurs idées ; nous pensons toujours qu'elles sont excellentes, alors les échecs ne sont pas bien vus. Vous devez croire en vos idées, sinon vous n'arriveriez jamais à finaliser un travail ou à participer à un concours. Nous sommes tous des critiques, mais nous ne sommes jamais aussi critiques qu'avec nous-mêmes. Personnellement, ma façon d'affronter l'échec est de ne pas participer à beaucoup de concours : je dois me sentir sûr à 100 % de mon idée pour la réaliser et la proposer dans le cadre d'un concours.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

J'ai travaillé avec de grandes agences, remporté des prix à travers le monde et créé ma propre agence, alors j'ai le sentiment d'avoir tout accompli. Ouvrir et bâtir ma propre agence a été la chose la plus difficile et la plus gratifiante que j'aie faite. Au bout de 10 ans, j'ai décidé de ne plus diriger mon agence, alors je participe à ces concours parce que j'adore les idées et que j'aime simplement repousser les limites de ma créativité. Ça fait travailler mes méninges et, à mon âge, c'est une bonne chose, hahaha…

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Stimulant – Liberté – Compétitif

eYeka est une plateforme qui vous permet de vivre ces trois mots à une échelle mondiale.

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

Mon secret est que j'ai toujours un stylo et du papier sur moi. Mon ancien rédacteur avait en permanence une feuille de papier et un stylo dans la poche de sa veste et j'en ai profité à de très nombreuses reprises. Depuis qu'il est décédé, j'ai dû devenir beaucoup plus responsable. Même quand je vais me promener sur la plage avec le chien, je peux toujours noter une idée ou une pensée et je garde du papier et un stylo sur ma table de chevet. Si seulement j'avais un dollar pour chaque fois que j'ai griffonné une idée au milieu de la nuit… Dernier point : ne restez pas assis à un bureau à regarder une feuille blanche en espérant qu'une idée va arriver, parce que ce ne sera pas le cas. Allez faire une balade, surfer, peindre une toile, dessiner des motifs de surf, jardiner, écouter de la musique… Trouvez ce qui fonctionne pour vous.

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créateur du mois - Vincent!

By Thomas Langella on mardi 05 juin 2018 00h00 Featured Authors 0

Salut eYeka !

Soyez suffisamment courageux de vivre la vie de façon créative. Un lieu de création où personne d’autre n’a jamais été — Alan Alda.

Pour le mois de juin, nous vous présentons l’un de nos meilleurs créateurs 2hdesign.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Je m’appelle Vincent, j’ai 36 ans et je suis marié. J’ai deux enfants et je vis à Verdun, dans l’est de la France. J’aime l’art en général (la peinture impressionniste, la musique, la nature et ses délicieux champignons, la cuisine et le graphisme). Je travaille dans le graphisme depuis un peu plus de 16 ans. Depuis mon premier Photoshop, tout a beaucoup changé. Je suis complètement autodidacte dans tout ce que je fais (musique, peinture…). En plus des concours eYeka, je crée et gère de sites « mainstream » avec ma femme. C’est notre activité principale. Je développe aussi plusieurs projets parallèles liés au graphisme. Nous sommes très occupés, mais nous trouvons toujours le temps de participer aux concours eYeka.

Comment avez-vous connu eYeka ?

J’ai découvert eYeka par hasard, en faisant une recherche Google sur la conception graphique. En 2012, j’ai participé à mon premier concours que j’ai perdu et j’avais laissé le site de côté. Nous sommes retombés dessus par hasard en 2016 et avons retenté notre chance. Cette fois-ci avec plus de succès. Depuis, nous participons aussi souvent que possible.

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret avec notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

Je n’ai pas de processus particulier. Mais, après avoir lu le brief avec ma femme, nous commençons toujours par une petite recherche sur le produit et la marque. Ensuite, je fais des essais sur Photoshop. Je vois si le projet tient la route et je prends des notes. Je choisis toujours plusieurs pistes, de la plus raisonnable à la plus délirante. Mais, elles n’aboutissent pas toutes, faute de temps. L’inspiration peut venir de n’importe où. Parfois elle n’a rien à voir avec le sujet du concours. Ça peut être une musique, un moment où je cuisine, ou toute autre chose. Ce qui importe, c’est de garder un esprit ouvert.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Pour être honnête, c’est toujours frustrant, en particulier quand on pense que l’affiche ou le projet correspond bien au brief. Mais, cette frustration peut devenir une alliée et nous aider à repousser nos limites et à innover. Chaque étape est une victoire, car on s’améliore toujours et, finalement, c’est ce qui compte le plus. Dans le domaine de la publicité et du graphisme, on reçoit beaucoup de refus. Ça ne veut pas dire que notre projet est mauvais, mais qu’il ne correspond pas forcément aux tendances du moment ou à l’identité de la marque.

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Nous n’avons pas d’objectif précis, mais les récompenses que nous gagnons nous permettent de sortir un peu de notre routine.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous?

Liberté, créativité, défi

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (secret, conseil…) ?

Libérez votre créativité et faites-vous confiance. N’abandonnez pas un projet, même s’il vous semble complètement fou ou trop simpliste. Parfois, il suffit d’un détail infime pour gagner ou pour devenir une innovation majeure.

Merci infiniment, Vincent ! Nous avons hâte de voir vos prochains projets !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Rencontrez notre créatrice du mois, Marija!

By Pauline Gaudillat on mardi 08 mai 2018 00h00 Featured Authors 0

Franklin D. Roosevelt a déclaré : « Le bonheur se trouve dans la joie de la réussite et le plaisir de l’effort créatif. » Soyez donc sûrs que tous vos efforts seront récompensés un jour et que vous ne serez jamais aussi heureux que ce jour-là. Ce mois-ci, nous voulons vous présenter une des membres de notre communauté de créateurs : marijaocokoljic.

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

En bref, je suis une passionnée de communication !

Que ce soit la communication publicitaire et des marques, ce qui a été mon quotidien pendant 10 ans au sein d’agences comme McCann, Saatchi&Saatchi ou Publicis, ou la communication publique (anonymes, amis et familles, individuelle ou de groupe), ça m’intéresse.

Je suis née et ai grandi à Belgrade et je suis toujours heureuse d’y retourner après mes voyages. J’adore voyager et j’irais n’importe où pour voir, entendre et ressentir quelque chose d’unique.

Comment avez-vous connu eYeka ?

Par mon amie proche, Ana Cvetkovic, qui est également une contributrice Eyeka. Beaucoup de mes victoires sont le fruit d’un travail d’équipe.

 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si oui, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret avec notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

 

Je n’ai pas de processus précis. Après avoir lu le brief, j’effectue toujours un travail de recherche sur ce qui a été fait, dans la catégorie et en dehors, pour trouver des idées. Ensuite, vient l’étape où je lance toutes mes idées, sans me limiter. Puis, je les filtre en fonction des critères, comme le groupe cible, les valeurs de la marque, les objectifs du brief, les possibilités de campagne, etc. Parfois, ça va vite ; d’autres fois, je mets du temps à trouver la bonne idée pour travailler.

L’inspiration peut venir de n’importe où. On ne sait jamais ce qui va la déclencher. Pour moi, c’est une question de curiosité. En étant curieux du monde dans lequel on vit, des gens qui nous entourent (de près comme de loin), on trouvera toujours quelque chose qui déclenchera le processus créatif.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positive si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Après plus de 10 ans dans la publicité, je peux dire que j’ai connu des victoires et des défaites. Présenter notre travail pour qu’il soit jugé faisait partie de notre quotidien professionnel. J’appelle cette expérience un boot camp pour les égos meurtris et l’hypersensibilité créative.

 

Même si on n’est pas sélectionné, le processus en lui-même est une victoire. Il nous apporte de nouvelles connaissances, de nouvelles perspectives, de nouvelles idées, etc. Finalement, même si on ne gagne pas un concours, on a une idée, qui peut grandir, changer, se développer et se transformer.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez/avez gagnés ?

Voyager, apprendre, développer l’agence de consulting que je suis en train de monter.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous?

Je vais en prendre 5 : opportunité pour la liberté créative

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (un secret, un conseil…) ?

Chaque projet est différent. Ce qui peut marcher ici, ne marchera peut-être pas ailleurs. Soyez ouvert et donnez une chance à chaque idée, même si elle semble complètement folle aujourd’hui. Vous ne savez jamais où elle pourrait vous amener demain.

Merci Marija !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Créateur Du Mois - Février 2018

By Thomas Langella on mardi 06 mars 2018 07h00 Featured Authors 0

Chers créateurs,

Brené Brown a un jour déclaré « Sans échec, il n'y a pas d'innovation ni de créativité. » C'est pour cela que vous ne devez jamais abandonner et que lorsque vous échouez, vous devez toujours vous relever et réessayer !

Ce mois-ci, nous aimerions vous présenter notre talentueux créateur du mois, Akshay Koranne.

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Bonjour à tous,

Je m'appelle Akshay Koranne. J'ai vécu dans différentes villes d'Inde et ai connu différentes cultures jusqu'à mon entrée en seconde, où j'ai commencé à m'intéresser à la création. Mes premiers pas dans le monde du design se sont traduits par des dessins de plans, du modélisme et une fascination pour les croquis automobiles et de produits. Il y a plus de dix ans, je me suis rendu compte que cette créativité pouvait m'offrir de nombreuses opportunités et serait mon avenir.

Venant d'une très petite ville indienne, je n'avais jamais eu l'occasion d'aller dans une bonne école de design. Cette envie d'étudier le design m'a emmené à Metro City, puis j'ai obtenu mon master au National Institute of Design (NID) en Inde.

J'ai choisi de poursuivre une carrière dans le retail design.
Et aujourd'hui, je travaille comme retail/product designer (ou concepteur de produits et architecte commercial). Cela fait maintenant plus de dix ans que je suis laissé tenter par le domaine du design et cela m'a fait bien plus évoluer que je ne le pensais... Aujourd'hui, je suis heureux de vivre ce rêve que j'ai longtemps espéré et que m'offre la profession de designer, qui permet d'apprendre sans cesse.

En dehors du design, j'aime chanter et je m'intéresse également à la cuisine. J'ai toujours pensé que la vie ne devait pas être monotone, et apprendre et faire de nouvelles choses fait toujours de vous une personne dynamique. « Il est toujours mieux d'être appris que d'être étudié »

 

Comment avez-vous connu eYeka ?

Grâce à un ami qui était déjà créateur pour eYeka. Cela ne fait qu'un an que je connais eYeka, et je suis ravi d'avoir découvert de telles plateformes qui permettent aux talents mondiaux de montrer leur potentiel et de créer une fraternité autour du design pour progresser et découvrir davantage.

 

Avez-vous un processus créatif particulier ? Si vous en avez un, pouvez-vous dévoiler une partie de votre secret à notre communauté ? Où cherchez-vous l’inspiration ?

D'après moi, il y a différentes approches au processus de conception. Parfois, on trouve une idée en quelques secondes, et d'autres fois, il faut réaliser une analyse approfondie pour parvenir à une idée de design sensée. Je continue de suivre une méthode classique de recherche de concept reposant notamment sur des sessions de brainstorming et des griffonnages instantanés. Puis vient l'étape des recherches sur Internet afin de savoir s'il existe des solutions similaires ou non. Croyez-moi, cet exercice me fait toujours prendre conscience qu'il ne faut pas copier le design d'un autre et qu'il faut rester original.

Lorsque vous soumettez une idée, comment faites-vous pour rester positif si elle est rejetée ou si elle n’est pas sélectionnée comme idée gagnante ?

Je pense qu'il faut toujours garder l'esprit libre lorsque l'on commence le processus de design. L'idée de gagner ou de perdre doit être secondaire et il ne faut jamais penser à un rejet de votre idée. De plus, pour moi, le rejet d'un projet me donne encore plus envie de réaliser un meilleur design et de le parfaire. Mais il faut avoir confiance en sa création, ce qui donne assurément l'espoir de gagner.

 

Que souhaiteriez-vous réaliser (ou avez-vous déjà réalisé) avec les prix que vous gagnerez / avez gagnés ?

J'ai dépensé les récompenses que j'ai gagnées dans des vacances, car je pense qu'il est toujours bénéfique de faire une pause et de rompre avec sa routine ! Les sorties libèrent l'esprit et sont comme la touche F5 de votre clavier, elles permettent de prendre un nouveau départ.

 

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Opportunité mondiale / Plateforme créative / Encouragement

 

Enfin, aimeriez-vous partager quelque chose avec nos créateurs (secret, conseil…) ?

Les amis... Essayez simplement d'être originaux et de penser aux besoins de l'utilisateur final.

Si vous êtes bloqués, libérez-vous l'esprit et recommencez à zéro... Je suis sûr et certain que vous parviendrez au stade où vous trouverez un sens à votre design.

 

Un grand merci à eYeka pour l'aide qu'elle m'apporte !

Pour découvrir le travail d'Akshay, cliquez ci-dessous :

  https://www.behance.net/koranne

  http://www.coroflot.com/akshaykoranne

  http://akshay62.wixsite.com/designworks

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte