eYeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eYeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eYeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Alorsold est notre créateur du mois de Novembre !

By Thomas Langella on mardi 07 novembre 2017 00h00 Featured Authors 0

Creator of the Month Interview – Alorsold

 

Bonjour à tous!

J’espère que vous allez bien ! Les pendules sont désormais à l’heure d’hiver et pour entamer ce mois de Novembre nous vous proposons de découvrir l’histoire de Alex, connu sous le nom d’Alorsold sur eYeka

Pour commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi? Comment as-tu atterri dans le monde de la création ? Que fais-tu en dehors d’eYeka ?

Je dessine, invente et trouve des solutions depuis tout petit. J’ai toujours rêvé d’être inventeur ou dessinateur de BD. Et aujourd’hui je suis designer industriel/produit ce qui est le bon compromis en terme d’expression visuelle et de crea. J’ai fait une partie de ma carrière en Asie et suis de retour en France en tant que Freelance. Je suis passionné par mon métier et m’estime chanceux de me réveiller avec le sourire quand je vais au travail. Le coeur de mon métier est l’innovation par l’usage, je cherche donc à être au plus proche des futurs consommateurs et à comprendre leur besoin. J’apprécie d’autant plus cela car c’est extrêmement enrichissant humainement parlant. Ce que je cherche, c’est à faciliter le quotidien des personnes tout en leur apportant de l’émotion.

 

Tu es membre d’eYeka depuis 2012, peux tu nous dire ce qui t’a amené à rejoindre la communauté?

J’ai decouvert Eyeka par le biais d’un camarade de classe au cours de mon Master à Strate (Paris). Ce qui a motivé ma participation est principalement la diversité des sujets proposés. J’essaie de conserver une approche globale en terme de créativité et de toucher tout. Lorsque j’ai commencé à travailler, je me suis rendu compte de l’importance de ces concours. Ce sont de bons entrainements, sur des sujets concrets et qui m’ont permis d’entretenir cette vision d’ensemble sur les projets. De plus je suis un challengeur, Eyeka me permet de repousser mes limites pour créer mieux. 

Peux-tu nous parler de ton processus créatif lors des concours eYeka ? Où vas-tu chercher ton inspiration?

Je cherche à repousser les limites pour cela, je puise mon inspiration dans beaucoup de choses: internet, expos, expérience perso, voyages. Je suis perfectionniste dans mon travail et essaie de proposer uniquement des solutions que j’utiliserai/acheterai moi meme. Je fais beaucoup de benchmark afin de comprendre le marché et d’imaginer comment améliorer un produit ou un système de manière simple.

 

Es-tu particulièrement fier d’un projet ou d’une réalisation spécifique ?

Je suis assez fière du projet Montain Dew. C’est un projet que je reve de pouvoir utiliser un jour!

Qu’as-tu pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que tu as gagnées ?

Passionné de voyage, les récompenses m’ont permises de voyager plus loins ;) 

Peux-tu décrire eYeka au moyen d’une courte phrase ?

Eyeka pour moi c’est un moteur qui me permet de me challenger et de mettre en valeur mon savoir faire dans des domaines variés.

Que souhaites-tu ajouter pour terminer ? Quels conseils donnerais-tu aux nouveaux créateurs?

Ne vous arretez pas au cote concours. Prenez ca comme un entrainement personnel. Soyez fière de chacune de vos soumissions. Créez mieux, créez de l’émotion et inspirez nous!

Merci Axel ! Bonne continuation pour la suite de ton aventure sur eYeka, à bientot sur un prochain concours J

Thomas

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Notre créateur du mois s'appelle MUZI et vient de Chine

By Thomas Langella on mercredi 04 octobre 2017 08h03 Featured Authors 0

Salut la communauté eYeka !

Alors que les derniers mois de l'année approchent à grands pas, nous aimerions vous présenter une créatrice chinoise connue sous le nom de MUZI et s'inspirant de tout ce qui l'entoure. Partons ensemble à la découverte du créateur du mois d'octobre !

Pouvez-vous nous parler un peu de vous et nous raconter votre histoire ? Des anecdotes amusantes vous concernant ?

J'ai étudié la sculpture à l'université. Une fois diplômée, j'ai parcouru la Chine, séjournant parfois longtemps dans une ville si elle me plaisait. Pendant ce temps, j'ai fait plein de petits boulots comme barmaid, serveuse dans des auberges de jeunesse et enseignante dans des petits villages. J'ai adoré tout ce que j'ai pu faire, car cela m'a permis de rencontrer des personnes différentes tout en gardant une vision de la vie intéressante et ouverte. Aujourd'hui, je travaille à mon compte et j'habite dans ma ville natale.

Pourquoi avez-vous été attirée par le monde du design et de la créativité ? Une chose ou une personne en particulier vous a-t-elle inspirée ?

 Plus jeune, j'aimais beaucoup l'art du graffiti et je me suis ensuite mise à la sculpture. Je ne me souviens pas quand j'ai commencé, mais je suis maintenant inséparable du design. Tout ce qui m'entoure m'inspire : cela me donne la sensation d'être intéressante, étrange et différente à la fois.

Comment avez-vous connu eYeka et pourquoi avez-vous décidé de nous rejoindre ? 

J'ai rejoint eYeka en 2012, mais ce n'est qu'en 2016 que j'ai soumis ma première proposition. J'ai découvert eYeka simplement au moyen d'une recherche dans Google, en quête de concours créatifs, puis j'ai oublié la plate-forme pendant 4 ans. En 2016, je suis retournée habiter dans ma ville natale et je ne savais pas quoi faire. J'ai alors eu la chance de retrouver eYeka, dont le concept m'a séduit, et j'ai bien compris son fonctionnement. eYeka compte des designers du monde entier ; leurs idées sont novatrices, percutantes et elles stimulent mon inspiration et ma créativité. Je m'inspire de nouvelles idées chaque jour. 

Pouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Tout d'abord, je choisis le concours auquel je souhaite participer. Si un jeu ne m'inspire rien, je n'y participe pas. Je n'applique pas de démarche créative en particulier, je suis juste mon idée et la développe jusqu'au bout. Le plus important est de trouver un concours qui nous passionne !

Vous avez des trucs ou des astuces que vous souhaiteriez partager avec d’autres créateurs ?

La plupart du temps, je fais simplement ce dont j'ai envie, et je crée. En réalité, je ne suis pas une grande gagnante en général. Je préfère lire les commentaires à la fin du concours, et d'autres designers me donnent leur avis, ce qui m'aide à m'améliorer. Savoir faire la part du bon et du moins bon est un élément clé. Il faut écarter les mauvaises idées, sélectionner une ou deux idées parmi les plus pertinentes et efficaces, et s'y atteler.

Quand vous soumettez des propositions qui sont rejetées, comment arrivez-vous à rester positive pour continuer à participer et proposer de grandes idées ? 

 En général, si une idée est refusée, eYeka accorde plus de temps au créateur pour améliorer son idée même si le concours est terminé, alors je ne panique pas. Pour moi, le problème vient généralement de mon niveau d'anglais : les réviseurs d'eYeka ne me comprennent pas toujours. :) Après tout, je ne suis pas si bonne que ça en anglais. La solution à ce problème est de simplifier mes présentations et de fournir une courte note pour exprimer mes idées.

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Le premier prix que j'ai obtenu m'a permis d'acheter un bel ordinateur, car lorsque je suis revenue dans ma ville natale, je ne disposais de quasiment aucun appareil électronique.

 Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Flexibilité, challenge et bonne humeur.

Enfin, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

Suivez vos idées, soyez fiers et heureux de compléter chacun de vos concours préférés. Sortez davantage, peut-être que l'inspiration se trouve au bout de votre rue ! 

Merci pour ces conseils encourageants et ouverts ! À la prochaine !

 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Les créateurs du mois : l’équipe m_borovaya de Russie.

By Thomas Langella on mardi 05 septembre 2017 09h57 Featured Authors 0

Salut, eYeka, 

Il arrive souvent que certains d’entre vous participent aux concours eYeka à plusieurs. Il peut s’agir d’équipes de 2-3 personnes, d’amis, de couples, de collègues.

Ce mois-ci, nous aimerions vous présenter une équipe très créative venue de Russie, que nous connaissons sous le pseudonyme m_borovaya. Elle réunit 11 personnes ! Bourrée d’imagination, elle apporte des idées nouvelles et est toujours prête à relever de nouveaux défis. Les membres de cette équipe représentent également l’équipe nationale de KVN Kaliningrad. Cet été, ils sont venus rendre visite à eYeka à Paris, ce qui nous a permis d’enfin rencontrer tous les membres de m_borovaya et de mieux connaître ces créateurs.

Parlez-nous de vous – quelle est votre histoire ? Que faites-vous en-dehors de vos créations géniales pour eYeka ? Que signifie m_borovaya ?

Bonjour tout le monde. Tout d’abord, m_borovaya est une équipe, ce n’est pas une seule personne. Nous sommes un groupe de personnes qui partagent la même vision, et nous venons de la région la plus occidentale de Russie – la région de Kaliningrad. Aujourd’hui, l’équipe compte 11 membres.

Cela n’a pas toujours été le cas. Lors de notre première inscription à eYeka, nous étions moins nombreux. D’ailleurs, c’est notre amie Maria Borovaya qui a effectué l’inscription. Nous avons donc nommé le compte en son honneur.

Un an plus tard, nous quittions cette plateforme pour participer à un projet qui devrait devenir une partie importante de nos vies – KVN (que l’on peut traduire par Club joyeux et plein de ressources). C’est un grand concours entre de très nombreuses équipes de tous les pays de l’ex-Union soviétique et d’autres pays dans le domaine de l’humour. C’est cet engagement qui nous a poussés à reprendre nos activités de création.

En 2016, après avoir obtenu d’excellents résultats au sein du KVN, nous avons réintégré eYeka pour essayer à nouveau de mettre en application nos compétences créatives et notre attitude positive envers la vie.

Vous êtes membres d’eYeka depuis 2014. Pourriez-vous nous expliquer ce qui vous a poussés à rejoindre eYeka ?

Nous cherchions de nouvelles solutions pour mettre en application nos pensées créatives et nos idées. C’est l’un de nos amis qui nous a présenté le site eYeka. C’était quelque chose de complètement nouveau. Aujourd’hui, nous nous sommes tellement pris au jeu que nous n’avons aucune intention de partir.

Comment fonctionne votre processus de création pour les concours eYeka ? Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Tout d’abord, toutes nos idées et tous nos processus de création se basent sur la vie, sur ses événements joyeux ou dramatiques. Nous essayons toujours d’adopter un nouvel angle, de voir ces détails qui passent généralement inaperçus au quotidien. Et nous tachons de progresser. Nous lisons en permanence des livres, des articles, des publications de gens intéressants venus de différents secteurs. C’est ainsi que nous obtenons une manière différente d’aborder les tâches, et des méthodes innovantes pour les résoudre. 

416 de vos créations ont été acceptées et vous avez obtenu 9 prix ! Toutes nos félicitations ! Comment faites-vous ? Comment travaillez-vous ?

« Les gars, il y a un nouveau concours eYeka ! Tout le monde lit la description, et on en parle dans le courant de la journée » – c’est comme cela que démarre chaque concours sans exception. En effet, nous ne choisissons pas les différents concours pour une raison ou pour une autre. Nous essayons de participer à tous les concours. Cela représente un nouveau défi, une nouvelle occasion d’apprendre quelque chose dans un domaine ou un autre, de découvrir comment les habitants d’autres pays utilisent des produits que nous ne connaissons parfois même pas nous-mêmes.

Nous lisons la description, nous étudions le sujet, puis nous appliquons l’une des méthodes de pensée collective que nous avons apprises au sein du KVN : le brainstorming. Chacun d’entre nous dispose de feuilles avec un thème (en général, un thème = un concours). Nous écrivons toutes les choses intéressantes qui nous viennent en tête. Au bout d’un certain temps, nous échangeons les feuilles pour faire le tour de la question.

Ensuite, nous débattons, si nécessaire nous organisons plusieurs séances de brainstorming, puis nous lançons la production de l’idée sélectionnée (écriture, dessin, photo). 

Y a-t-il une création dont vous soyez particulièrement fiers ? Si oui, pourquoi celle-ci en particulier ?

Nous n’avons pas encore de réalisation préférée sur eYeka. Nous essayons de faire de notre mieux à chaque concours, tant du point de vue des idées que de l’exécution. Bien sûr, nous pourrions choisir l’une de celles qui ont été récompensées. Mais nous avons tout autant apprécié certaines autres qui n’ont pas été acceptées. Notre réalisation préférée reste probablement encore à venir. Et puis, nous n’avons encore jamais décroché la première place. ;)

Quand vous êtes-vous lancés dans la création ?

Nous avons eu la chance de naître avec un grand potentiel de créativité. Il ne restait plus qu’à le nourrir et à le développer au cours de nos vies. Dans notre équipe, nous sommes tous bons dans un domaine. Pour l’un ce sera la réalisation de vidéos, pour l’autre la gestion du son, la photographie, l’art ou la psychologie – nous apportons tous notre pierre à l’édifice. Pourtant, aucun de nous n’a suivi de formation dans ces domaines ou n’a intégré d’école spécialisée. Nous tirons ces expériences de la vie. C’est pourquoi nous continuons d’apprendre en permanence pour aborder de nouveaux univers.

Qu’avez-vous pu réaliser grâce aux prix que vous avez remportés ?

Jusqu’à maintenant, l’investissement le plus intéressant réalisé avec l’argent de nos prix est un voyage extraordinaire à Paris. À un moment donné, nous avons gagné des prix dans plusieurs concours en même temps, et nous avons décidé à l’unanimité d’utiliser les gains pour financer ce voyage. Pour aller dans le pays, la ville où se trouvent les bureaux d’eYeka, grâce à qui nous avons eu la chance de visiter cette région magnifique.

En fait, c’est ce que nous prévoyons de faire avec l’argent récolté – voyager.

Si vous pouviez décrire eYeka en 3 mots, quels seraient-ils ?

Cela fait un moment que nous y réfléchissons, et nous en sommes venus à la conclusion qu’un mot suffirait – tremplin. Oui, en un mot, c’est un tremplin. Pour nous, eYeka mérite tout notre investissement. C’est une porte ouverte, une chance tout simplement. C’est une opportunité de passer à la vitesse supérieure pour gagner en professionnalisme, en compétences et en connaissances. C’est grâce à ce tremplin que nous avons pu envisager de nouveaux horizons, que nous avons acquis des connaissances précieuses et que nous nous sommes fixés des objectifs importants et ambitieux.

Et enfin, quel conseil donneriez-vous aux nouveaux créateurs ?

Tout d’abord, et même si c’est banal – n’abandonnez pas. Nous connaissons des gens qui ont essayé de proposer leurs réalisations sur la plateforme et qui ont abandonné un ou deux mois plus tard lorsqu’ils ont vu qu’ils n’avaient pas été sélectionnés. Comme nous l’avons expliqué précédemment, eYeka est un tremplin. Et ces gens se sont tout simplement agrippés à la rampe, sont descendus du tremplin sans même essayer de passer à la vitesse supérieure, d’atteindre le niveau supérieur.

Pour prendre la décision de progresser, il faut de la patience et de la confiance en soi. Il faut que vous développiez ces qualités.

C’est un concours – alors profitez-en. D’autres auront probablement de meilleurs résultats que vous, mais vous pourrez apprendre de vos erreurs et progresser.

Et puis, c’est la réalisation d’un rêve. Celui de rendre le monde meilleur. Quel que soit votre métier ou votre niveau de compétences – utilisez-les pour le bien commun, et vous serez heureux. Et vous commencerez alors à gagner de plus en plus de concours eYeka. ;)

Merci à toute votre équipe pour cette interview passionnante ! Nous vous souhaitons encore beaucoup de réussite sur eYeka et dans tous les domaines de votre vie créative !

Bonne chance !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

« eYeka m'a permis de payer mon mariage ! » nous confie James Pickles, notre Créateur du mois d'août 2017

By Thomas Langella on mardi 01 août 2017 07h00 Featured Authors 0

Salut eYeka !

L'été est arrivé ! Alors l'heure est venue de nous inspirer de notre Créateur du mois ! Permettez-nous de vous présenter un créateur britannique, James Pickles, alias jamesdesign, qui a rejoint eYeka il y a moins d'un an, mais a déjà remporté quatre prix ! Vous avez envie de savoir comment il y est parvenu ? Découvrons-le ensemble ! 

Bonjour James ! Pouvez-vous nous parler un peu de vous et nous raconter votre histoire ? Que faites-vous en dehors de vos formidables créations pour eYeka ? Auriez-vous quelques anecdotes amusantes à nous confier ? 

Je suis un concepteur graphique britannique âgé de 40 ans. J'ai obtenu un diplôme spécialisé (honours degree) en graphisme et communication il y a 20 ans. (Waouh ! Ça me paraît si loin en disant ça !)

Je suis aujourd'hui responsable de la conception graphique dans une agence, où je travaille pour différentes marques de mode. Au quotidien, je m'occupe de la direction artistique lors de séances photo, je crée des magazines de mode et des annonces publicitaires, ainsi que divers supports promotionnels et de marketing direct. 

Pourquoi avez-vous été attiré par le monde du design et de la créativité ? Une chose ou une personne en particulier vous a-t-elle inspiré ? 

Dès mon plus jeune âge, qu'il s'agisse de personnages de dessin animé ou de voitures, je passais mon temps à dessiner. J'avais toujours un crayon dans la main ! Enfant, je regardais religieusement l'émission de Rolf Harris (un dessinateur très connu au Royaume-Uni).

De nos jours, j'ai l'impression que tout est créé par ordinateur. Il semblerait que les illustrations faites à la main n'ont plus leur place dans notre monde commercial. J'adore la conception graphique et je ne voudrais rien faire d'autre au monde dans la vie.

Plus tard, j'envisage de revenir à mes premières amours et de reprendre mes crayons et pinceaux, parcourant le monde pour peindre les paysages que je découvrirai.

Vous avez rejoint notre communauté en 2016, mais votre contribution est déjà considérable ! Comment nous avez-vous connus et pourquoi avez-vous décidé de nous rejoindre ?

Oui, cela fait moins d'un an que je me suis inscrit sur eYeka maintenant, et je suis ravi de pouvoir dire que j'ai remporté 4 concours (jusqu'à présent !). Mon travail actuel étant axé sur le domaine de la mode, il ne me permet pas de me consacrer à des projets de graphisme, et j'avais très envie de m'essayer à cet exercice pour de grandes marques de différents secteurs. Alors avant de chercher un nouvel emploi qui me permettrait de dessiner davantage, j'ai regardé sur internet pour voir s'il existait quelque chose qui me permettrait de laisser libre cours à ma créativité, et je suis incroyablement content d'avoir trouvé eYeka !

eYeka est vraiment parfait pour moi : il me permet de conserver le travail que j'aime tout en me mettant au défi pour de grandes marques pendant mon temps libre. (Et il ne faut pas négliger l'aspect pécuniaire !)

Pouvez-vous nous parler de votre processus créatif lors des concours eYeka ? Comment trouvez-vous vos idées ?

Mon processus créatif commence par la consultation du site eYeka chaque matin. Tout en prenant mon café, je regarde s'il y a de nouveaux concours et je lis les briefs qui les accompagnent. Puis je pars travailler en réfléchissant à tout ça et dès que j'ai une idée, une proposition, une phrase-choc, etc. je la note dans mon téléphone. Je garde le brief en tête toute la journée et continue de noter mes idées dans mon téléphone. (Que Dieu bénisse l'iPhone !) Arrivé le soir, je relis mes notes et les transfère sur mon Mac. J'essaie de penser à la manière d'intéresser le public cible, je trouve une solution au problème et je recherche les mots-clés du brief pour trouver un angle d'attaque.

Jusqu'à aujourd'hui, vous avez soumis 139 entrées validées et avez remporté 4 prix en seulement un an ! Quel est votre secret ? Avez-vous des conseils à partager avec les autres créateurs ?

Oui, cela fait seulement 9 mois que je suis membre d'eYeka et je suis ravi de pouvoir dire que j'ai remporté 4 concours. Je pense qu'il est essentiel de bien lire le brief et de bien comprendre la problématique de la marque pour créer une entrée qui a ses chances. La solution se cache toujours dans le brief, il faut juste la trouver. Je me penche souvent sur la signification opposée de certains mots-clés du brief pour trouver une réponse. Par exemple, si le concours porte sur quelque chose de lumineux, je vais étudier l'obscurité. J'explore le négatif pour trouver le positif (vous me suivez ? Je ne sais pas si c'est très clair !).

Avez-vous une idée préférée dont vous êtes particulièrement fier ? Si oui, pourquoi ?

Oui, ma dernière victoire est ma création favorite. Si je me souviens bien, le retour de la marque sur mon entrée était que j'avais « tapé droit dans le mille ». J'avais trouvé le slogan parfait et mon illustration/concept obligeait le spectateur à s'intéresser au produit.

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Grâce aux récompenses que j'ai gagnées, j'ai pu payer une partie du montant de la voiture que je m'étais promis d'acheter avant d'avoir 40 ans (j'ai réussi à me l'offrir à 39 ans !) : une Porsche 987S 3.4. Je me suis également marié récemment à ma tendre Samantha, et eYeka m'a permis de payer les factures du mariage !

 

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Exigeant, addictif et stimulant.

Enfin, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

N'ayez pas peur d'être créatif. Lisez le brief et notez TOUTES vos idées, même si vous estimez qu'elles ne mèneront pas à la solution, car bien souvent, elles vous y conduisent quand même

 

Mille mercis pour votre récit ! Nous sommes heureux d'avoir pu indirectement vous aider à vous offrir une voiture de sport et un beau mariage ;)

Pour découvrir le travail de James, consultez son site web personnel : https://www.behance.net/james_pickles

À la prochaine !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Découvrez les talents eYeka : créateur du mois de juillet - Marco Fróis

By aubanecloteaux on lundi 03 juillet 2017 08h46 Featured Authors 0

Salut eYeka,

Le mois de juillet et sa dose de vitamine D sont enfin arrivés, il est donc l'heure de faire la connaissance d'un autre passionnant « créateur du mois ». Cette fois-ci, nous souhaitons vous présenter Marcio (mhfrois), un créateur brésilien à son compte qui nous a beaucoup inspirés par ses idées lors de notre concours sur la mobilité ! Faisons sa connaissance et découvrons ce qu'il fait pendant son temps libre, ses sources d'inspiration et son secret pour avoir réussi à faire valider 256 propositions sur eYeka !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812627/MFrois_6.JPG

Marcio, parlez-nous un peu de vous, racontez-nous votre histoire. Que faites-vous-en dehors de vos formidables créations pour eYeka ? 

J'ai toujours eu beaucoup d'imagination. Enfant, j'adorais lire des bandes dessinées, je regardais des dessins animés et des séries TV. Ensuite je me promenais dans le quartier et je créais mes propres aventures, je m'amusais même quand j'étais seul. En quelque sorte, je recréais mes propres dessins animés ! En grandissant, je me suis intéressé à la publicité. J'ai travaillé 11 ans dans une institution culturelle de ma ville. Ensuite, un ami m'a proposé de devenir son associé dans son agence, où je suis resté 2 ans. Je travaille actuellement dans une entreprise technologique, mais je continue de travailler comme free-lance en parallèle.

Vous êtes membre d'eYeka depuis un peu plus d'un an. Pouvez-vous nous dire quand et pourquoi vous avez décidé de rejoindre cette communauté ?

Alexandre Godoy, l'un de mes amis (qui est, soit dit en passant, bouddhiste), est membre d'eYeka depuis 2011. Il fait des vidéos, mais à l'époque il n'avait pas beaucoup de temps pour participer. En 2016, il a eu la bonne idée de m'appeler pour participer aux concours avec lui et partager les prix. Depuis, je travaille dans une grande agence de publicité qui compte des clients internationaux et offre des projets intéressants. J'avais vraiment besoin de libérer ma créativité, car ce n'est pas toujours possible d'être créatif au travail. En participant aux concours eYeka, j'ai pu laisser libre cours à mon imagination, sans restrictions exagérées.

Pouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Au début, j'étais tellement heureux de pouvoir être créatif que j'avais envie de participer à tous les concours. Mais après quelque temps, je me suis rendu compte que l'idéal était de sélectionner les concours qui me parlaient le plus et de me concentrer là-dessus, puisqu'il y a de nombreuses propositions chaque mois. Après avoir choisi le concours, j'enregistre le brief dans l'application Google Keep sur mon téléphone portable et je le lis plusieurs fois, notamment parce que j'ai déjà été disqualifié plusieurs fois pour ne pas avoir bien respecté le brief. Pendant la journée, dès que j'ai une idée, je la note dans l'application. Le soir, chez moi, je fais des recherches sur la marque sur internet, je choisis des photos dans des banques d'image et j'étudie les nouvelles technologies qui pourraient, dans le cas des projets d'idées innovantes, aider à créer quelque chose de nouveau. Enfin, j'écris toutes les idées et j'en choisis une ou plusieurs, je rédige mon texte et je réponds aux questions. Après cela, je commence à travailler sur la partie visuelle.

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812591/MFrois_1.JPG

En seulement une année, 256 de vos entrées ont été acceptées et vous avez remporté 4 prix ! Bravo !Quel est votre secret ? Quelle méthodologie appliquez-vous ?

Merci beaucoup ! Chaque fois que je reçois un e-mail intitulé « Votre proposition a été sélectionnée », je me sens revitalisé, c'est une sensation incroyable. De ce que j'ai lu sur la créativité, c'est un processus discontinu qui survient de façon progressive. Après avoir lu le brief, je fais des recherches sur la marque et les technologies et je choisis des photos sur internet ; je laisse l'idée décanter quelque temps, puis je commence à penser progressivement à une solution créative. Je me rappelle de mon premier prix pour « Une vie stable et passive » en juillet 2016. J'avais eu cette idée pendant que je me reposais après le repas, sur un banc d'église. C'était comme un flash, comme une vision. Bien sûr, je suis parfois vraiment emballé par un concours et par mon idée, et je pense pouvoir gagner, mais ça ne marche pas à tous les coups. L'important c'est aussi d'être content pour les autres participants lorsqu'ils gagnent. J'adore choisir mes champions dans la communauté. Tellement de personnes géniales participent aux concours.

Je ne peux pas m'empêcher de mentionner que, dès que je le peux, je fais participer ma famille dans mes créations pour les concours. Mon fils, Julio Campos, est âgé de 17 ans (photo) et c'est le premier juge de mon travail. Il me soumet des idées et me donne son opinion. Dans le concours pour VICKS, l'inspiration de mon entrée m'est venue de ma mère, Dita Lages de Campos Fróis, âgée de 77 ans (pas de photo, parce qu'elle n'aime pas être prise en photo !). L'idée était d'utiliser un gant en plastique ayant la forme de la marque VICKS pour masser l'onguent, sans laisser le produit entrer en contact avec la peau. Et c'est chez ma mère que je me rends chaque samedi après-midi pour créer mes projets pour eYeka.

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812537/Julio_Frois_2_son_.jpg

Mes jolies nièces, Fernanda, âgée de 9 ans, et Marina Fróis Lages, âgée de 7 ans (photos), ainsi que Felipe et Giovana Fróis, m'ont beaucoup inspiré pour l'idée ​​d'une casserole qui cuisine différents ingrédients en même temps, pour le concours TEFAL. Ma petite sœur, Valéria Fróis (photo), maman de deux petits anges, m'aide toujours à trouver de superbes idées. Actuellement, nous attendons le résultat d’une proposition que nous avons créé ensemble pour le concours NOUVELLE EXPÉRIENCE DE PARFUM. Nous avons donc hâte d'être mis au parfum ! Je trouve qu'il est intéressant de savoir ce que les personnes d'autres groupes d'âge pensent des produits et solutions. Les enfants disent souvent ce qu'ils pensent, sans filtres. Pour cette raison, dès que j'en ai l'occasion, je fais participer ma famille dans mes recherches !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812519/Fernanda-MF_-_Marina_3.JPG

Avez-vous une entrée préférée dont vous êtes particulièrement fier ? Si oui, laquelle ?

Parmi toutes mes créations, j'ai particulièrement apprécié celle réalisée pour le concours « Renouer le contact avec la nature », qui était un projet énorme (et très coûteux, j'imagine !) et vraiment créatif. J'ai pris beaucoup de plaisir à l'élaborer. Je peux également citer le concours « Transports gratuits universels », qui est une solution de transport pour l'avenir, très futuriste et réaliste à la fois. Après que ma première création pour ce concours a été refusée, j'ai envoyé un e-mail à eYeka demandant si je pouvais envoyer une autre entrée après la date limite. Et bingo ! Le modérateur m'a accordé 24 heures supplémentaires, ce qui m'a permis d'envoyer une entrée qui fut acceptée. J'adore gagner, évidemment, mais je suis aussi très content quand je crée quelque chose qui peut inspirer et qui suscite l'enthousiasme des membres de la communauté, ou lorsque je remporte le certificat de participation. J'ai déjà écrit à eYeka pour proposer que les jurés donnent des notes aux entrées non gagnantes. Ce serait super !

 Depuis quand êtes-vous quelqu'un de créatif ?

Depuis mon enfance, j'ai une incroyable facilité à jouer avec les mots et à faire des calembours. C'est presque une addiction à laquelle je ne peux pas échapper. À l'âge de 12 ans, j'ai remporté un concours de marque en l'honneur du quarantième anniversaire de mon lycée. Après avoir regardé Terminator, avec Arnold Schwarzenegger, j'ai commencé à écrire des fictions, des histoires et des scénarios (et j'envisage toujours d'écrire des histoires !). À 23 ans, j'ai créé la marque des 20 ans du cours de publicité de mon université. Dès qu'un de mes neveux fête son anniversaire, je crée une invitation personnalisée pour la fête. J'adore ça ! En fait, j'adore développer des marques. La marque OFRB ci-jointe est celle du cabinet d'avocats de mon frère Vinicius Fróis. L'icône représente une alliance mise en perspective, symbolisant l'union des 4 partenaires. Je suis très fier de ce logo, qui est simple et efficace, en plus d'avoir été élaborée pour un client spécial, ma famille. Pour ma sœur Valéria, j'ai adapté le design de la mascotte de notre club de cœur, le club de foot CLUBE ATHLETIC MINEIRO, pour la placer dans son congélateur chez elle. Pendant les jours de match, nous nous rassemblons et fêtons les nouvelles victoires.

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

J'ai utilisé une partie des fonds pour acheter un nouvel ordinateur. J'économise le reste. En janvier dernier, j'ai remporté 3 concours entre le 3e et le 18e jour du mois. Ça m'a beaucoup surpris et j'étais vraiment ravi.

Mon associé, Alexandre, a investi l'argent dans un kiosque de jus de fruits frais et a économisé une partie également. Nous nous retrouvons deux fois par mois pour discuter des briefs de concours vidéo, sa spécialité.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Motivation, dopamine et originalité.

Et pour terminer, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

D'abord, je leur conseille de choisir les concours qui leur parlent vraiment. Parfois, plusieurs concours sont proposés avec les mêmes dates limites et le fait de choisir plusieurs concours en même temps risque de nuire à la qualité du processus créatif. Ne choisissez pas simplement le prix pour sa valeur, suivez votre instinct.

Ensuite, laissez libre cours à votre imagination. Créez votre propre processus créatif en faisant des recherches et au moyen d'un brainstorming. Cherchez l'inspiration dans les lieux les plus inhabituels. L'idée que j'ai eue pour le concours des rasoirs jetables m'est venue en observant la porte de l'entreprise où je travaille, qui utilise un système électromagnétique. En voyant ça, j'ai eu l'idée de créer un câble pour lame de rasoir avec un aimant permettant de connecter la lame rapidement et d'une manière pratique.

Je pense que tout le monde a un potentiel créatif, mais qu'il doit être stimulé d'une certaine manière pour se développer. Cela peut se faire via la musique, la lecture ou de bonnes séries qui parlent de créativité, comme la série Mac Gyver (des années 80) et la série Mad Men, sur la publicité dans les années 50. En résumé, la créativité dépend de la façon de se concentrer sur la solution. J'espère avoir aidé les nouveaux créateurs d'une façon ou d'une autre. Je vous souhaite bonne chance à tous. Longue vie et prospérité, comme dirait mon avatar, Mr. Spock. Alohaaaaaaa !

https://eyekaen.uservoice.com/assets/122812549/MF_-_Marina_2.JPG

Merci beaucoup d'avoir accepté de nous consacrer du temps et de partager votre incroyable histoire ! Nous vous souhaitons bonne chance dans tous vos prochains concours sur eYeka, et une vie pleine de créativité !

 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte