eÿeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eÿeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eÿeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Hanna Terranova : un ingénieur avec une impressionnante créativité - Créateur du mois de juin

By aubanecloteaux on mardi 06 juin 2017 00h00 Featured Authors 0

Hello la communauté !

Comment ça va ? Le temps passe tellement vite, vous vous rendez compte que la moitié de l’année est presque déjà écoulée ? ! ? Certains d’entre-vous ont peut-être des difficultés à trouver des nouvelles idées pour les derniers concours lancés sur eYeka. Ce mois-ci, nous souhaitons vous présenter une représentante de la génération Y, originaire du Canada, Hanna Terranova dont le pseudonyme sur le site est Lo0. Elle a participé à de nombreuses compétitions pour eYeka et est toujours prête à relever de nouveaux défis. Ses derniers concours remportés lui ont permis de financer elle-même ses études dans une école d’ingénieurs ! Alors, écoutons ce qu’elle a à nous dire.

Salut Hanna ! Pouvez-vous nous parler un peu de vous et nous raconter votre histoire ? Que faites-vous en dehors de vos formidables créations pour eYeka ? Des anecdotes amusantes vous concernant ?

J’ai déjà beaucoup voyagé dans ma vie : j'ai en effet passé mon enfance en France, mon adolescence aux Antilles et je viens de terminer ma licence en Ingénierie Aérospatiale au Canada. J’adore les sciences, j’ai toujours su ce que je voulais faire depuis mon enfance, mais au fur et à mesure que les années passaient, je ressentais dans ma vie un réel manque de créativité. eYeka m’a ouvert les portes d’un nouveau monde qui était vraiment à des années lumières des équations mathématiques que je faisais. Je me suis jetée à corps perdu dans cette aventure. Et puis j’ai aussi récemment travaillé avec un constructeur aéronautique à Montréal et une fois encore, il me manquait cette flexibilité que je trouve lorsque je travaille pour eYeka.

 

Ouah ! Vous êtes ingénieure en aérospatiale !!! Comment vous êtes-vous intéressée au monde du design et de la création ? Quel élément ou quelle personne est à l’origine de cet intérêt pour le processus créatif ?

J’ai toujours été une enfant très créative. J’écrivais des poèmes, des histoires, je faisais aussi de la peinture et du dessin, en fait j’étais très intéressée par le monde qui m’entourait. J’ai d’ailleurs récemment retrouvé le journal intime que je tenais à l’âge de 8 ans et j’avais écrit que lorsque je serai grande, je voulais devenir « inventeur » et « astronome », ce qui correspond plutôt bien à ce que je suis devenue. En parallèle, j‘adore la compétition et je mets toujours un point d’honneur à me surpasser ! Ma découverte d’eYeka s’inscrit donc dans cette logique qui me permet de combiner créativité et compétition.

 

Vous êtes membre d’eYeka depuis 2009 ! C’est une très longue collaboration ! Pouvez-vous nous raconter comment vous nous avez découvert et qu’est-ce qui vous a décidé à nous rejoindre ?

Et bien j’ai découvert eYeka en 2009 mais je n’ai pas participé à un projet de création avant 2014 ! Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Je pense que je manquais énormément de confiance en moi et j’ai toujours eu tendance à pécher par excès de modestie quant à mes capacités créatives. J’ai toujours un peu peur de ne pas être à la hauteur ou que l’on me juge. J’ai découvert eYeka en faisant tout simplement une recherche Google sur les concours créatifs, puis j’ai oublié eYeka pendant quelques années. En 2014, je dois reconnaître que c’est l’aspect financier qui m’a séduit car ma situation financière d’étudiante n’était pas vraiment confortable. Grâce aux 4 concours que j’ai remportés, j’ai été en mesure de poursuivre mes études avec plus de sérénité.

Pouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

J’utilise toujours le même processus : je choisis les concours qui m’intéressent (ceux pour lesquels vous devez trouver un concept mais pas ceux pour lesquels vous devez créer une plaquette publicitaire par exemple). Puis je puise mon inspiration dans l’esprit de la marque pour être au plus près de son image. Je fais ensuite des recherches sur internet pour trouver l’inspiration et je me lance dans une grande séance de brainstorming. Dès que j’ai trouvé une idée, la suite vient très naturellement car j’ai pas mal de facilités à poser mes idées sur le papier.

Jusqu’à aujourd'hui, vous avez soumis 77 entrées validées et avez remporté 4 récompenses ! Quel est votre secret ? Vous avez des trucs ou des astuces que vous souhaiteriez partager avec d’autres créateurs ?

Tout d'abord, merci ! Je suis à la fois ravie et surprise d’avoir remporté ces récompenses ! Quel est mon secret ? Eh bien comme je l’expliquais dans la question précédente, j’essaye de puiser autant d’inspiration que possible auprès des marques et auprès du monde qui nous entoure. Et d’ailleurs, j’aurais un conseil à donner : il faut regarder le nombre de participants au concours dans la fenêtre d’information, car moins il y a de participants plus vous avez de chance de gagner !

 

Avez-vous une entrée préférée dont vous êtes particulièrement fière ? Si oui, laquelle ?

Oui, le premier concours que j’ai remporté : les bonbons Sweetarts ! Lorsque j’ai créé ce projet, je me sentais un peu découragée car j’avais déjà participé à de nombreux concours sans rien gagner. Alors quand j’ai reçu le mail d’Eyeka m’informant que j’avais remporté le concours j’ai poussé un cri de joie.

 

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Les prix m’ont permis de payer deux années d’étude complètes (loyer, nourriture, transport, téléphone, sorties, etc.). Ces récompenses sont vraiment arrivées à point nommé car je traversais une période financière très difficile à ce moment : je travaillais 20 heures par semaine dans un café en plus de mes heures de cours et je rentrais chez moi complètement épuisée. Je considère que j’ai vraiment de la chance de gagner ma vie grâce à ma passion ! Si je le pouvais, je quitterais mon travail pour me consacrer entièrement aux projets Eyeka mais malheureusement cela ne m’offre pas assez de stabilité. Je peux remporter trois concours en un mois puis ne plus rien gagner pendant un an, mais c’est le jeu !

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Flexible, stimulant, excitant.

Enfin, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

Cela fait un peu cliché mais je dirais que vous devez toujours persévérer. Certains concours ne sont pas basés sur la recherche d’un design mais juste sur un concept, donc TOUT LE MONDE a une chance. Il faut toujours s’accrocher car faire preuve de créativité n’est pas toujours aussi simple qu’on le croit.

Pour finir je tiens à remercier chaleureusement eYeka qui m’a donné la possibilité de gagner à 4 reprises et qui m’a choisi comme créatrice du mois de juin.

 

Merci infiniment, Hanna ! Vous nous avez montré que tout le monde peut avoir des idées créatives, qui que vous soyez et quel que soit l’endroit d’où vous venez ! Vous êtes notre source d’inspiration ! ;)

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Découvrez les talents d'eYeka : créateur du mois de mai - florieberrehar

By aubanecloteaux on mardi 02 mai 2017 09h58 Featured Authors 0

Salut à tous !

Alors que les jours rallongent et que la température monte de notre côté de l'équateur, l'été arrive à grands pas et nous commençons à prévoir nos vacances.

Pour vous transmettre cette humeur estivale, nous vous emmenons dans la ville ensoleillée de Barcelone, où nous avons fait la connaissance de notre créateur eYeka du mois. Permettez-nous de vous présenter notre vidéaste créative : Florie Berrehar.

https://eyekaen.uservoice.com/assets/120138793/13124596_930908940341241_8746623502289409999_n_1_.jpgPouvez-vous nous parler un peu de vous et nous raconter votre histoire ? Que faites-vous en dehors de vos formidables créations pour eYeka ?

En dehors d'eYeka, j'écris énormément, je mémorise les rues de Barcelone, j'essaie d'améliorer mon absence de talent en skateboard, je mange de la morcilla de cebolla, je cours beaucoup, j'étudie la philosophie à l'université, je tourne des films pour des entreprises et pour d'autres publics, j'essaie d'apprendre l'espagnol, j'écris des scénarios et, bien entendu, j'essaie de consacrer plus de temps à eYeka.

Vous êtes membre d'eYeka depuis environ 3 ans. Pouvez-vous nous dire quand et pourquoi vous avez décidé de rejoindre cette communauté ?

Je dois avouer que je ne m'étais pas rendu compte que ça faisait déjà 3 ans... mais du coup ça explique pourquoi je ne me souviens pas de la façon dont j'ai découvert cette plate-forme ! J'imagine que je suis tombée sur eYeka en surfant sur Internet, en train de chercher de nouveaux clients. Mais ce qui est sûr, c'est qu'eYeka a été une grande et belle découverte pour moi !

 

https://eyekaen.uservoice.com/assets/120138805/10404069_10205187978598314_3336085790177362290_n.jpgPouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Tout d'abord, je me m'inscris qu'aux concours qui attisent ma curiosité et suscitent mon envie de créer. Dès que je lis un brief qui m'attire, impossible de faire marche arrière : tant que je n'ai pas trouvé ce qui me semble être la bonne idée, mon esprit reste obnubilé par le concours. Je n'ai pas recours à une démarche créative en particulier. C'est plutôt comme une obsession qui se présente sur mon chemin.

Jusqu'à aujourd'hui, vous avez soumis 8 entrées validées et avez remporté 4 récompenses ! Félicitations ! Quel est votre secret ? Quelle méthodologie appliquez-vous ?

Eh bien, disons que c'est une obsession et que je dois travailler dur pour m'en débarrasser. Voilà l'idée générale de ma méthodologie J

Chaque brief est une histoire différente. En général, j'écris des dizaines de créations possibles, jusqu'à ce que je trouve LA solution. Ensuite, je commence à réfléchir à des images, je cherche le décor parfait, le modèle idéal, etc. Une fois satisfaite de toute la préparation, je filme. Mais je le fais toujours parce que j'aime ça. Je pense que le plaisir est la clé.

Avez-vous une entrée préférée dont vous êtes particulièrement fière ? Si oui, laquelle ?

Dont je suis fière ? Parler de fierté serait un bien grand mot ! Disons que je suis heureuse de créer du contenu que le client apprécie. Ce qui me rend fière c'est de voir des personnes rires ou être amusées par les vidéos que je crée. Et parmi mes créations, la vidéo qui a été reçue avec le plus d'enthousiasme est celle pour le BIC 4 couleurs. Une histoire d'amour qui parle à tout le monde ;)

Quand avez-vous pris conscience que vous vouliez être vidéaste ?(pourquoi ?)

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours voulu travailler dans la publicité. Mais pas toujours pour les mêmes raisons. À l'âge de 6 ans, je voulais être actrice dans des publicités de barres chocolatées (pour pouvoir manger BEAUCOUP de chocolat gratuitement !), ensuite j'ai compris qu'une telle carrière serait inévitablement associée à des problèmes d'obésité, et c'est là que mon père a acheté une caméra pour nos vacances en famille.

Alors j'ai commencé à filmer. Au début, je tournais des publicités parodiques, puis des courts-métrages complètement absurdes. Les années ont passé, et j'ai fini par m'acheter un 5D. Maintenant, j'essaie simplement et je m'attelle à ce que je sais faire de mieux. Et, en l'occurrence, c'est écrire des histoires, mélanger les mots et les mettre en images.

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Le premier prix que j'ai gagné m'a fait l'effet d'un électrochoc. À l'époque, je prévoyais de quitter Paris pour commencer une nouvelle vie à Barcelone, alors que j'avais toute ma vie à Paris. Tout me retenait là-bas. Mon réseau professionnel, mes clients, mes amis, mon incroyable lit IKEA, mon ex, etc. Et quand j'ai gagné ma première récompense, j'ai ouvert mon placard, sorti mon sac à dos et j'ai pris toutes mes affaires. Deux semaines plus tard, j'étais à Barcelone en train d'écrire mon premier scénario de long-métrage.

Si vous deviez décrire eYeka en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

Ma cure mensuelle d’EXCITATION et de REMISE EN QUESTION qui stimule et récompense ma CRÉATIVITÉ.

Enfin, quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ? 

Allez-y sans réfléchir et veillez à profiter de chaque instant du processus créatif ! (Ça sonne un peu cliché, mais au final, c'est vraiment la seule chose qui importe...)

https://eyekaen.uservoice.com/assets/120138787/10690178_10205403554346863_4045105876277401919_n_1_.jpg

Merci de nous avoir accordé votre temps, Florie. Continuez de nous inspirer, nous et nos créateurs, et nous avons hâte de découvrir vos prochaines vidéos !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Découvrez les talents d'eYeka : créateur d'avril - CONS

By aubanecloteaux on mardi 04 avril 2017 08h18 Featured Authors 0

Salut eYeka,

Nous avons hâte de vous présenter notre créateur du mois d'avril, Conor/CONS, un designer tout droit venu d'Irlande que vous avez très certainement déjà vu parmi les récents gagnants sur eYeka. Depuis qu'il a rejoint la communauté en novembre dernier, Conor a remporté un prix quasiment chaque mois. Son imagination inspire des marques telles qu'Oral-B, Febreeze et Nutricia, et sa création pour les canettes Canada Dry sera dans les rayons des supermarchés l'année prochaine.

Faites sa connaissance et découvrez son parcours, sa méthodologie créative et ses sources d'inspiration !

Wicklow, Ireland, 2017 

Pour commencer, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ? Comment avez-vous atterri dans le monde de la création ? Que faites-vous en dehors d'eYeka ?

Salut tout le monde ! Je m'appelle Conor McNally et je suis illustrateur-designer itinérant, habitant actuellement dans la ville de Bray, en Irlande. Enfant, j'adorais dessiner et j'ai voyagé dans différents pays. J'ai conservé ce goût pour le dessin et commence toujours à trouver des idées en dessinant. Ces jours-ci, mon travail est davantage axé sur le côté conceptuel : la communication, le ton à employer et la stratégie créative. Mais des illustrations me viennent régulièrement à l'esprit, alors c'est comme si je retrouvais un vieil ami.

J'ai grandi dans une famille de diplomates, ce qui m'a amené à vivre à Dublin, Boston, Rome, Bruxelles, Dar es-Salaam et Jérusalem. J'ai étudié à Londres et continué mon itinérance compulsive en partant vivre à New York, au Caire, à nouveau en Tanzanie, à Beyrouth et Berlin. Mais en ce moment, je suis de retour en Irlande pour quelques mois, et c'est le paradis !

Home in Beirut

En dehors d'eYeka, je viens de terminer des affiches de théâtre pour The Eurydice Project à Dublin et je participe à la création d'un environnement de réalité virtuelle pour KoffeeCup, à Londres. Je collabore également avec la génialissime agence Mindthegap, à Beyrouth. Là-bas, ils ont tout compris.

Oh, et les photos incluses ici sont surtout mes lieux de travail préférés dans certaines des villes que j'ai citées.

Rooftop workspace at Emersons in Zanzibar, 2016

Quand avez-vous rejoint eYeka et pourquoi ?

En fait, c'était un hasard. J'étais à Berlin entre le printemps et l'automne, mais en novembre je n'avais plus un sou et il fallait que je trouve une solution. Un ami m'a parlé d'eYeka et, depuis, je suis accroc. Je n'aurais jamais pu imaginer que quelque chose d'aussi audacieux puisse naître d'une situation si peu prometteuse. Alors, merci mon dieu !

Pouvez-vous partager votre démarche créative lors des concours eYeka ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

Je choisis méticuleusement les concours auxquels je participe et ce que j'upload. Accepter trop de concours exige de consacrer beaucoup de son temps. Je me donne aussi une limite de deux jours pour tous les concours, alors que je gagne ou non, je passe deux après-midi plutôt sympas à créer. Le premier jour, je me balade dans ma ville ou à Dublin et j'écris quelques idées de slogans, des tournures idiomatiques, du langage visuel, etc. Le deuxième jour, je crée et upload ma création.

En très peu de temps sur eYeka, vous avez déjà remporté 9 prix ! Votre première entrée acceptée date du 8 novembre 2016 ! Votre description de profil eYeka « Un gars comme les autres » n'est pas tout à fait représentative de ce succès. Selon vous, quels sont les ingrédients d'une entrée gagnante ?

Jusqu'à présent, les créations dont je suis le plus satisfait, mais qui me paraissent un peu trop décalées par rapport à la marque, sont celles qui marchent le mieux. En même temps, il arrive que des idées incroyables soient rejetées et que des idées pas terribles remportent la meilleure note, alors ça dépend vraiment. Mais en dehors des résultats des concours, je pense que tout ce que vous créez qui peut être ensuite intégré à votre book est, au final, une entrée gagnante pour vous.

Live-work space at the Harbour bar, Bray, 2017

Êtes-vous particulièrement fier d'un projet ou d'une œuvre spécifique ?

Oral-B Japon, sans aucun doute. Le visuel qui a remporté le 1er prix m'est venu à l'esprit alors que je m'endormais une nuit. J'ai encore le bout de papier sur lequel j'ai griffonné mon idée quand j'ai allumé la lumière. Je trouve ça génial que cette idée sera affichée dans tout Tokyo !

Canada Dry était un projet plutôt cool, car j'ai eu le plaisir rare de réaliser à quel point la plaque de 7 x 10 cm sur le côté d'une canette pouvait être relaxante. Et il semblerait que mon idée va bientôt partir en production, c'est totalement dingue ! J'ai dû mal à y croire !

Syria 2012

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Grâce aux récompenses, je vis aisément dans plein de nouveaux endroits sympas. J'ai eu ma dose de soleil pour le moment, alors je pense que ma prochaine destination sera une île recluse et inhospitalière quelque part dans l'Atlantique.

Pouvez-vous décrire eYeka au moyen d'une courte phrase ?

Une bonne alternative au travail.

Que souhaitez-vous ajouter pour terminer ? Quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

Je garde un document Google Docs pour chaque projet. J'y note toutes mes idées, synchronisées entre mon ordinateur portable, mon téléphone et mes autres appareils. Je ne peux pas vivre sans.

 

Merci Conor. Nous aimons l'idée d'utiliser Google Docs, il faudrait en créer un pour vos entrées gagnantes. Merci pour cette interview passionnante ! Nous vous souhaitons plein de belles aventures et d'incroyables histoires. Et nous avons hâte de découvrir votre prochaine création sur eYeka ! Bonne chance !

 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

MarÍa Salomon - Créatrice du mois de Mars

By Thomas Langella on mercredi 01 mars 2017 11h42 Featured Authors 0

Salut tout le monde !

L'hémisphère nord sort doucement de cet hiver long et froid. Et pour souhaiter la bienvenue aux belles journées ensoleillées et chaudes qui nous attendent, nous vous présentons une nouvelle fleur qui a récemment fait son apparition dans la communauté eYeka !

Voici Maria Salomon, notre créatrice du mois de mars ! Laissons-la se présenter et inspirons-nous de son incroyable histoire !

Bonjour Maria ! Nous sommes heureux de vous mettre à l'honneur ici. Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Eh bien, je pense qu'il vaut mieux commencer par le début. Je suis née il y a 39 ans sous le soleil estival de Gran Canaria, aux îles Canaries, ce qui explique mon amour pour le soleil et la plage. Jai ensuite déménagé dans le nord de l'Espagne, en Cantabrie. C'est une région magnifique avec de sublimes paysages.

J'ai suivi une maîtrise en direction artistique et une licence en réalisation cinématographique lors d'une année d'étude au Royaume-Uni.

Depuis, j'habite à Madrid et je travaille pour différentes agences publicitaires et divers clients tels que Carlsberg, Google, BMW, Vodafone, Schweppes, PlayStation, Paramount Pictures, Spotify, Amnesty International, M&M’s, YouTube, etc.

Pourquoi avez-vous décidé de travailler dans la publicité ?

J'ai toujours su que je voulais avoir un travail créatif. Déjà enfant, j'adorais dessiner, écrire, faire des choses créatives. J'aime la publicité, car cette activité me permet de mélanger tout ça. La créativité est mon outil de travail préféré. Elle vous permet de créer toutes sortes de choses, en partant de rien. J'adore ça ; chaque jour m'apporte un nouveau défi. Je trouve mon inspiration dans la rue et je m'intéresse aux disciplines urbaines comme les graffitis, le skate, la danse de rue, etc.

Vous avez rejoint eYeka il y a peu de temps (il y a 5 mois), vous êtes donc relativement nouvelle. Qu'est-ce qui vous a attiré dans notre communauté et pourquoi avez-vous décidé d'intégrer ce terrain de jeu ?

Quand j'ai découvert eYeka, je recherchais des concours pour travailler sur de nouvelles marques, donner de la visibilité à mon travail et, bien sûr, me faire un peu d'argent ;)

Je suis tombée sur eYeka par hasard, en recherchant sur internet. J'ai eu de la chance et j'ai trouvé ce que je cherchais. J'ai aussi fait la connaissance d'une communauté talentueuse. Nous commentons tous le travail des uns et des autres et nous sommes heureux quand l'un d'entre nous remporte un concours. L'ambiance est excellente et l'esprit est bon enfant.

Vous avez déjà gagné 6 prix (peut-être même plus d'ici la parution de cet article), c'est incroyable, bravo ! Quel est votre secret ? Quelle méthodologie appliquez-vous ?

Eh bien, je pense que je suis aussi très chanceuse, car il y avait beaucoup d'excellentes propositions dans les concours auxquels j'ai participé. C'est ce qu'on appelle la chance des débutants. Ce que je fais pour eYeka n'est pas si différent de ce que je fais dans l'agence pour laquelle je travaille au quotidien. J'essaie toujours de me mettre à la place du consommateur, plutôt que du côté de la marque. Je me dis : « Est-ce que je pourrais acheter ça ? » Je commence à penser à moi et je cherche des éléments de réponse au concours.

Êtes-vous particulièrement fière d'un projet spécifique ? 

Avec eYeka, j'ai adoré les concours Gillette, Innovation petit-déjeuner, ou La santé digitale. J'adore réfléchir à de nouveaux produits. En dehors d'eYeka, j'aime beaucoup la campagne que j'ai réalisée pour une association pour la recherche sur le cancer. Vous pouvez voir la vidéo ici ! Je suis aussi fière de mon compte Instagram, où je publie un collage ou une illustration chaque jour : @msalomon. C'est un travail créatif quotidien qui m'aide à faire grandir mon imagination.

Avez-vous un conseil pour nos nouveaux créateurs sur eYeka ?

Mon secret, qui est aussi mon conseil, est de s'amuser. Je m'amuse dans tout ce que je fais. Les personnes qui travaillent en utilisant leur créativité utilisent les plus beaux outils qui soient. Travailler dans le domaine de la créativité doit toujours être amusant et intéressant, ça ne doit pas être une corvée.

Pouvez-vous décrire eYeka au moyen d'une courte phrase ?

Un monde de possibilités créatives.

Un dernier mot pour conclure ?

Merci à tous et pour tout ! Merci pour tous ces projets et concours, et pour cette incroyable communauté aux multiples talents. Je suis fière de faire partie de cette communauté.

 Merci beaucoup pour votre temps Maria ! Nous vous souhaitons une bonne continuation et bien d'autres récompenses sur notre plate-forme !

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Francis Prat "Boonkis" est notre créateur du mois de Février

By Thomas Langella on mardi 07 février 2017 03h00 Featured Authors 0

 

Salut eYeka !

Le premier mois de l'année 2017 s’est écoulé ! Il est passé très vite, n'est-ce pas ? Êtes-vous prêt à fêter l'arrivée prochaine de la douceur printanière (ou de la fraîcheur printanière pour nos amis australiens et néo-zélandais :p) ? Avant de célébrer le printemps, nous voulons vous présenter un créateur tout droit venu de France. Il s'appelle Francis Prat, mais vous le connaissez sous le nom de boonkis sur eYeka. Vous découvrirez ici son expérience et les raisons de son succès, car Francis a remporté de nombreux concours ! Mettons à l'honneur ce créateur du mois de février 2017 ! 

Salut Francis ! Merci de nous avoir accordé un peu de temps ! Pour commencer, peux tu nous parler un peu de toi ? Comment as-tu atterri dans le monde de la création ? Que fais-tu en dehors d'eYeka ?

J'ai fait des études de tourisme (mais j'en ai surtout profité pour faire du tourisme, notamment aux Antilles et au Canada). Après ça, j'ai étudié la géographie, la cartographie et l'aménagement du territoire dans le but de trouver des stages ou de vivre de belles aventures dans des contrées exotiques. J'ai fini par travailler dans une petite entreprise de conseil en aménagement du territoire à Nice, en France, mais je m'ennuyais au bureau, alors j'ai décidé de travailler comme constructeur de maison dans le sud de la France. À l'époque, je réalisais quelques travaux de design graphique et je me suis créé un compte sur eYeka : mais je n'ai fait que 2 créations, car j'étais trop occupé par mon travail et par une fondation pour les enfants de Kinshasa, au Congo.

Je suis maintenant de retour en France, à Paris, où je réalise des missions de design graphique et où je participe à des concours eYeka.

Quand et pourquoi as-tu rejoint eYeka ?

C'était en 2009, je pense. J'avais simplement créé un compte, mais je ne participais à aucun concours. Il y a quatre ans environ, j'ai décidé de vivre en Colombie pour monter une entreprise. J'ai travaillé avec plusieurs personnes et nous avons créé une agence web ! Mais j'ai dû quitter cette équipe. C'était mieux ainsi. J'avais également un beau projet de film dans les tuyaux, mais il a dû être abandonné pour de multiples raisons. Je n'avais plus d'argent, plus de travail et plus de visa... et c'est là que je me suis rappelé d'eYeka, alors j'ai commencé à participer à certains concours (j'étais sur le point de quitter définitivement le monde du design graphique).
Après 3 mois, j'ai gagné une récompense de 500 €. Ce n'était pas grand-chose, mais suffisamment pour vivre 1 mois à Medellín. Alors j'ai commencé à vraiment prendre cela au sérieux. J'ai gagné un concours qui m'a permis d'obtenir un très bel appartement avec une jolie terrasse. J'y suis resté pendant environ 2 ans, puis je suis revenu en France en juin 2016. La France me manquait.

Peux-tu nous parler de ton processus créatif lors des concours eYeka ? Où est-ce que tu puises ton inspiration ?

Je lis les concours que je trouve intéressants (c'est-à-dire ceux dont la récompense est supérieure à 3 500 € et qui ne concernent pas des produits féminins), je fais des recherches et commence à réfléchir. Après cela, je sors courir ou je pars faire du sport et je continue de chercher des idées. Ensuite, je navigue sur internet pour trouver d'autres idées, ou je consulte d'anciens concours pour m'inspirer.

Jusqu'à présent, tu as proposé 278 entrées, dont 196 ont été acceptées et tu as remporté 12 récompenses. C'est énorme ! Peux-tu nous dire ce qui te pousse à participer ?

Je dirais que je participe aux concours en partie pour m'occuper. J'aime participer, parce que nous devons produire un travail professionnel même si nous ne faisons pas partie d'une grande entreprise. C'est plus attractif que de créer un logo pour un ami. J'aime l'idée que personne ne me dit ce que je dois faire ou ce que je dois changer, et je n'ai pas à négocier la récompense. Il suffit de faire de son mieux et d'espérer qu'ils ne choisiront pas la pire des propositions... 

Es-tu particulièrement fier d'un projet ou d'une œuvre spécifique ?

Le dernier que j'ai créé : des nouvelles couches pour la Chine (nom, logo, packaging). Ça paiera pour les couches de mon futur bébé ! 

Super ! Félicitations d'avance pour ton bébé ! Qu'as-tu pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que tu as gagnées ?

J'ai pu vivre et voyager en Colombie (je suis notamment allé à Cuba et au Mexique), j'ai pu économiser de l'argent pour mon mariage (le 18 février 2017), et je vais pouvoir acheter des couches... 

Peux-tu nous parler des sources d'inspiration qui t'aident à trouver des idées intéressantes et créatives ?

Ma principale inspiration consiste à mélanger des idées et des concepts différents ; rien de révolutionnaire. Il suffit de repenser, d'adapter et d'étoffer ce qui existe déjà. Je pense que le bon sens et la tradition sont toujours de bonnes sources d'inspiration : rendre la tradition plus technologique, créer des liens entre les hommes, enrichir les interactions, créer des choses qui peuvent être partagées et rendre l'homme moins sauvage. 

Peux-tu décrire eYeka au moyen d'une courte phrase ?

En trois termes : mobilité, stimulant et du beurre dans les épinards

Que souhaites-tu ajouter pour terminer ? Quels conseils donnerais-tu aux nouveaux créateurs?

Pour conclure, eYeka a joué un rôle majeur dans ma vie ces trois dernières années, quand je voyageais. Je vais continuer à soumettre des entrées, mais je vais chercher un travail plus « régulier » pour vivre à Paris... ou pas ! Je pense toujours à vivre de nouvelles expériences dans de nouveaux endroits.

Conseil : Allez-y ! Tentez votre chance ! Pas seulement pour gagner, mais aussi pour apprendre à travailler sur un brief. Mais faites-le sérieusement, sinon vous perdez votre temps.

Merci beaucoup Francis ! Nous espérons qu'après le mariage et le bébé, vous aurez encore du temps pour participer aux concours eYeka, le terrain de jeu le plus créatif du monde !

On vous souhaite à tous un bon mois de février !

 

 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte