eÿeka's Community Blog

Follow the community announcement

Our team of dedicated community managers share the big news of the community and eÿeka. Learn more and comment about the best creators, the new contests on eÿeka and what happens with your ideas after the end of the contests.

Stay updated, follow us:

Archabi est notre créateur du mois de Décembre

By Thomas Langella on vendredi 09 décembre 2016 17h11 Featured Authors 0

Salut la communauté eYeka ! Nous avons le plaisir de vous présenter Abhimanyu, notre créateur du mois. Il est originaire d'Inde, mais habite et travaille en Italie. Sur eYeka, vous le connaissez peut-être sous le pseudonyme d'Archabhi (mot-valise de « Architecte Abhimanyu »). Nous espérons que vous aimerez son histoire !

Salut Archabhi ! Pouvez-vous commencer par nous parler un peu de vous (ce que vous faites, si vous travaillez ou étudiez, d'où vous venez, quelles sont vos passions, enfin bref, tout ce que vous aimeriez dire au monde !) ?

Je suis architecte et concepteur d'espaces commerciaux, mais avant tout passionné de design et de création. J'adore la photo aussi !

J'ai obtenu une licence en architecture en 2008, puis je me suis spécialisé dans la conception d'espaces commerciaux. J'ai toujours voulu avoir ma propre start-up, alors après avoir travaillé quelque temps pour une entreprise de biens de consommation durables, je suis retourné dans ma ville natale et j'ai cofondé deux start-ups de design avec mon associé. Après cinq années de réussite, nous avons décidé qu'il était temps de développer nos compétences et notre environnement ; il était temps de passer au numérique et de rejoindre la tendance. Si vous ne changez pas votre façon de travailler, vous devenez obsolète. L'amélioration continue est la clé et seuls ceux qui s'adaptent au changement parviennent à survivre quand les temps sont durs.

 

Comment avez-vous connu eYeka ? Et pourquoi aviez-vous participé ?

J'ai toujours été fasciné par les concours. J'aime me dépasser et tester mes capacités compétitives. J'ai découvert eYeka en 2010 en cherchant des concours sur Internet. C’est à ce moment-là que j'ai commencé à participer.

Votre première participation à un concours eYeka remonte à mars 2010. Ensuite, il semblerait que vous n'ayez plus participé pendant quelque temps. Que s'est-il passé ? ;-)

Ah ! Je m'en souviens très bien. Après avoir participé à plusieurs concours, j'ai ressenti le besoin d'améliorer mes compétences afin d'être plus compétitif, mais mes engagements professionnels m'en ont empêché. Néanmoins, je gardais toujours un œil sur les concours organisés par eYeka. Ce n'est qu'une fois arrivé à Milan, en Italie, où j'ai entamé un deuxième master en conception de services, que j'ai décidé de recommencer à participer aux concours eYeka.

Vous avez remporté 3 prix lors de 3 concours différents au cours des 3 derniers mois. Selon vous, quels sont les ingrédients d'une idée gagnante ?

Il n'y a pas de secret. J'essaie tout simplement d'être original et sincère. Je ne fais pas beaucoup de recherches sur Internet au préalable. J'essaie toujours d'apporter quelque chose de nouveau sur la table et si mon idée m'enthousiasme, je commence à rechercher sur le net pour savoir si elle existe déjà. Je crois également en la puissance des idées simples ; les choses compliquées ne m'inspirent pas.

Il semblerait que vous soyez particulièrement doué pour inventer de nouvelles expériences. Où puisez-vous votre inspiration ?

Les événements du quotidien m'inspirent. J'essaie toujours de m'inspirer de ce qui m'entoure. Étant un designer expérimenté, c'est important de rechercher des idées au-delà de mon domaine d'expertise et de me concentrer sur des choses vraiment simples. Je souligne toujours les points essentiels et essaie de faire de mon mieux, mais parfois je m'embrouille l'esprit et ne parviens pas à donner vie à mes idées. C'est la vie !

Qu'avez-vous pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que vous avez gagnées ?

Pour être honnête, je n'ai encore rien décidé, mais peut-être utiliserai-je mes récompenses pour développer mes compétences dans le design. Il y a plusieurs formations que je souhaiterais suivre, mais j'hésite encore.

 

Pouvez-vous décrire eYeka au moyen d'une courte phrase ?

Un terrain de jeu sans limites où tout le monde peut réussir.

 

Que souhaitez-vous ajouter pour terminer ? Quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs? Le mot de la fin ?

Je dirais simplement que rien n'est impossible. Vous réussirez si vous restez concentré sur votre objectif, quoi qu'il arrive. Il n'est jamais trop tard pour repartir à zéro, alors continuez d'apprendre et de vous surprendre. C'est pour vous et vous seul que vous le faites.

Je voudrais dire mille mercis à eYeka pour cette opportunité unique. Vous me donnez envie de travailler encore plus dur.

Bien à vous

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

JB Petricoul - Créateur du mois de novembre 2016!

By Natasha Miller on mercredi 02 novembre 2016 13h21 Featured Authors 2

Bonjour à tous !

Les journées raccourcissent et se rafraîchissent de notre côté de l’équateur, les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et nous commençons à ressentir le manque de l’été.

Heureusement, nous sommes là pour vous remonter le moral et vous réchauffer, grâce à cette interview pleine de soleil du sud pour notre créateur du mois de novembre : Jean-Baptiste Petricoul !

Nous vous laissons en découvrir un peu plus maintenant :)

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? D’où viens-tu, dans quoi es-tu formé, que fais-tu en dehors d’eYeka, qu’est-ce qui t’attire dans la création… ?

J’ai 25 ans, je suis originaire du sud de la France. Ma famille vit toujours dans le sud, pour ma part je suis parti de chez moi assez tôt (à 18 ans), pour mes études.

J’ai commencé par un BTS en design produit, suivi d’un master en design produit effectué à l’institut supérieur de design de Valenciennes. Dans le cadre de mes études, j’ai eu l’opportunité de travailler auprès de grands noms, tels que Phillips (Amsterdam, 5 mois) ; GP Designpartners (Vienne, 6 mois) ; Thomson (Paris, 3 mois) et Google (San Francisco, 6 mois).

Je suis rentré des Etats Unis en Mars 2016 et été diplômé en même temps.

Je suis revenu au pays afin de prendre un nouveau départ, de concrétiser un nouveau projet que je voudrais réaliser avec ma copine; trouver un emploi (dans le design produit) dans un nouveau pays et commencer une nouvelle vie a deux. Nous concentrons nos recherches sur le Canada, pays pour lequel nous avons eu un coup de cœur.

Je suis passionné par la création de produits et la recherche de nouvelles solutions depuis bien longtemps, je ne me pose pas de limite dans ce que je réalise.

Comment as-tu découvert eYeka et pourquoi participes-tu à des concours ?

J’ai découvert le site un peu par hasard sur internet, le premier concours que j’ai réalise était celui de la marque de parfum Mexx ; le principe m’a beaucoup plus, j’aime me lancer des défis, faire de mon mieux et voir que le résultat est là. Je participe à des concours car j’aime ce que je fais, et en attendant de nous envoler pour d’autres horizons, je ne perds pas la main, j’ai de nouvelles idées et je mets un peu de sous de coté.

Tu es tout nouveau sur eYeka puisque tu nous as rejoint cette année seulement. Pourtant, tu as déjà un palmarès impressionnant à ton actif puisque sur 21 entrées acceptées, 7 ont remporté un prix ! Peux-tu nous donner ton secret (des conseils marcheront aussi…) ?

Je ne pense pas vraiment avoir de recette magique, j’ai une certaine façon de travailler, quand un projet me plait, je vais y réfléchir longtemps, je vais laisser mon imagination faire une bonne partie du travail, une fois que je tiens une idée qui me motive, je vais me lancer. Il se peut que pour un projet j’ai plusieurs idées, je n’en choisirais pas une plus qu’une autre, alors je vais soumettre tout ce que je peux, pourvu que la qualité de ma réalisation et de mon idée en général soit a la hauteur de ce que je peux produire.

Si je peux donner des conseils aux participants, c’est de toujours se demander si l’idée nouvelle peut apporter des solutions concrètes au produit fini. Faire de la nouveauté pour de la nouveauté n’est pas forcement une solution utile.

Quels sont tes projets et en quoi gagner des prix t’aide-t-il ?

Comme je le disais plus haut, avec ma copine nous souhaitons prendre un nouveau départ, ce projet nous tient beaucoup à cœur. Le Canada est un rêve pour elle et moi. Nous souhaitons voir de nouveaux horizons, commencer à construire un avenir pour nous deux. Les prix que je gagne, m’aident à mettre de côté pour notre nouvelle vie.

Peux-tu nous donner tes sources d’inspiration et les différents éléments qui t’aident à nous envoyer des idées et des créations toujours plus incroyables ?

Je m’intéresse a tout ce qui sort, dans tous domaines confondus, que ce soit au niveau des tendances, des couleurs et des technologies. Je m’imprègne aussi beaucoup de mon quotidien. Les discussions que je peux avoir ma famille ou mes amis, peuvent mener à faire naitre de nouvelles idées, à les imaginer et les créer.

Peux-tu décrire eYeka en quelques mots seulement ?

C’est pour moi la possibilité de développer son savoir-faire et sa passion sur des projets intéressants et avoir la chance de partager sa passion avec les autres.

Quelques mots pour conclure ?

Merci de m’avoir désigné comme créateur du mois ! Je continuerai à poster de nouveaux projets pour eYeka, et peut être même depuis le Canada !!!

Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de ton temps JB et nous avons hâte de découvrir d'autres créations ! 

Bon novembre à tous ! 

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Créateur du mois d'Octobre - Glyanez-info

By Thomas Langella on mardi 04 octobre 2016 08h14 Featured Authors 0

Salut à tous !

L'heure est venue de vous présenter notre créateur du mois d'Octobre. Ce mois-ci, nous vous emmenons en Russie, à la frontière qui sépare l'Asie de l'Europe, l'Oural, où vit Alla ! Cette conceptrice graphique est connue sur eYeka sous le nom de Glyanez-Info et peut se targuer d'un nombre impressionnant d'idées acceptées, ainsi que d'un score de participation élevé ! Découvrez qui se cache derrière ce nom !

Pour commencer, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ? Comment avez-vous atterri dans le monde de la création ? Que faites-vous en dehors d'eYeka ?

Je m'appelle Alla et j'ai 46 ans.

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours adoré dessiner. Mon parcours créatif a commencé à l'école d'art que j'ai fréquentée, puis à l'Académie d'architecture, où je me suis spécialisée dans le design industriel. Après avoir obtenu mon diplôme de l'Académie, j'ai travaillé dans un bureau d'études où je concevais l'espace intérieur de voiliers de compétition. Je garde de cette première expérience de travail beaucoup de plaisir et de nostalgie. Travailler sur des projets intéressants et importants était vraiment fascinant pour moi et ce fut une véritable aventure. Mon travail a toujours été une source de fascination sans limites. Mais la vie a suivi son court et je vis désormais dans la région de l'Oural, à Ekaterinbourg, sur la frontière entre l'Europe et l'Asie.

Je suis une personne très dynamique, créative et un peu aventurière ! Je suis intéressée par notre monde et ses multiples facettes. J'aime profiter de la vie et vivre de nouvelles expériences, mais aussi méditer et analyser les choses. J'adore communiquer avec mes amis du monde entier. L'important pour moi, c'est l'amour, le respect mutuel, la confiance, la créativité et la beauté. Cela fait plusieurs années maintenant que je travaille comme artiste indépendante. Cette activité me permet de consacrer mon temps à mon développement personnel et c'est ainsi que je m'accomplis.

Comment avez-vous connu eYeka ?

J'ai découvert eYeka en 2014, grâce à un ami qui m'a conseillé de tenter ma chance ! À l'époque il m'avait dit  : « C'est une plate-forme intéressante ! Les projets sont internationaux, intéressants et créatifs. Tente ta chance ! » Il m'a fallu un peu de temps avant de m'y mettre, car je ne savais pas comment me lancer. Je lisais et relisais les brief (et le fait de ne pas parler suffisamment bien anglais me posait problème), faisais quelques ébauches, dessinais, améliorais mon travail, mais je n'osais pas publier mes créations. Je savais que mon travail serait évalué par des représentants de marques internationales et cela m'impressionnait beaucoup ! Je suis vraiment contente d'avoir découvert la plateforme eYeka, car elle m'a permis de développer et de concrétiser mon potentiel créatif tout en générant un complément de revenus.

Vous avez 165 idées acceptées à votre actif ! Quelles motivations vous poussent à participer ? Comment créez-vous vos propositions et trouvez-vous de nouvelles idées ?

Lorsque les briefs sont intéressants, je suis littéralement captivée par le projet. Le brief me pousse à penser différemment et à offrir ma propre vision de l'idée. La vie en elle-même me souffle aussi des idées et me donne l'envie de concrétiser ce que j'ai en tête. Je suis une personne agréable, douce et sensible. Ces traits de ma personnalité se reflètent dans mon travail, car j'agis toujours en puisant ce que j'ai dans le cœur. Le seul obstacle pour moi est la barrière linguistique.

J'essaie de me fixer de nouveaux objectifs, c'est pourquoi je travaille avec eYeka ! Travailler sur n'importe quel projet requiert d'adopter une approche holistique du challenge. J'ai appris énormément de nouvelles choses grace à vous. Je suis intéressée par la mentalité des personnes venant d'autres pays et par l'opinion des autres participants aux projets. Vous serez peut-être surpris d'apprendre que mes premiers « experts et modérateurs » sont mon fils et ma mère. Ils participent aux discussions liées à mon travail, s'intéressent à mes créations, offrent leurs critiques et désapprouvent par exemple l'utilisation du mot « cool » ! Ils ont insisté à ce que je participe à eYeka et m'offrent leur soutien moral. Quand d'autres créateurs m'offrent leur soutien par leurs commentaires et lorsque mon travail est présélectionné parmi les gagnants, j'exulte de bonheur ! C'est tellement stimulant et motivant !

Qui plus est, eYeka me permet de prendre part à des projets de classe mondiale ! Pour moi, ce point est vraiment motivant.

De quelle création êtes-vous la plus fière ? Pourquoi ?

Pour moi, chaque projet eYeka me procure beaucoup de plaisir. Toutefois, le projet dont je me souviendrai toujours est le premier sur lequel j'ai travaillé : une création de packaging pour la marque Ferrero Rocher. J'ai pris conscience que je travaillais sur quelque chose de tendance et que je pouvais dépasser mes limites.

Pouvez-vous nous parler des sources d'inspiration qui vous aident à trouver des idées intéressantes et créatives ?

Je puise mon inspiration dans :

- mon expérience professionnelle dans le secteur de la publicité ;

- mes voyages et les expositions que je visite ;

- la musique de différents genres (selon mon humeur).

J'adore écouter de la musique classique lorsque je fais du traitement informatique, et des chansons originales avec un accompagnement à la guitare. Cela me met dans une ambiance spéciale qui renforce mes créations.

L'objectif le plus important de toute forme d'art est la création, pas la destruction. Je remarque que de nombreux auteurs du monde entier pensent et raisonnent de la même façon, alors certaines œuvres sont parfaitement identiques. Et je considère eYeka comme une communauté de créateurs ayant le même état d'esprit. C'est en créant une forme de pensée que nous changeons le monde autour de nous.

Possédez-vous un site web ou un portefeuille en ligne que vous souhaiteriez partager ?

Je travaille beaucoup sur des projets de création de designs et mon portefeuille sera bientôt disponible sur le site www.glyanez.info. Ce site comprendra la création de packagings, d'étiquettes, de banderoles, d'affiches, de stands d'exposition, et je suis ouverte aux idées de tout nouveau visiteur.

Pouvez-vous décrire eYeka au moyen d'une courte phrase ?

eYeka, c'est la liberté de penser de façon créative, décuplée par les demandes des marques. La consolidation de son potentiel créatif pour le bénéfice de tous ! eYeka permet de s'accomplir, de se développer et il stimule vraiment la créativité en général. eYeka est un moteur créatif à pleine puissance ! (Oh ! Impossible de faire tenir tout cela en une phrase !) Je voudrais remercier les créateurs d'eYeka ; cette plate-forme est vraiment intéressante et créative !

Le mot de la fin ? Quels conseils prodigueriez-vous aux nouveaux créateurs ?

Je souhaite à tout le monde de participer à de nouvelles compétitions intéressantes sur eYeka, de donner vie à des créations talentueuses, de produire des feedbacks honnêtes et positifs, et des idées créatives et innovantes !

eYeka est synonyme d’œuvres créatives, stimulantes et passionnantes.

Je souhaite aux nouveaux créateurs de l'inspiration, de grandes idées, de l'honnêteté et des rétributions financières !

Merci Alla pour vos réponses inspirantes ! Nous vous souhaitons bonne chance pour vos prochaines créations sur eYeka ! Merci beaucoup d'avoir partagé votre créativité et votre point de vue positif sur la vie !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Michele Arpino est notre Créateur du Mois de Septembre !

By Thomas Langella on lundi 05 septembre 2016 23h47 Featured Authors 0

Bonjour à tous !

L’été touche à sa fin un peu partout dans le monde régions du monde. Êtes-vous prêts pour la rentrée ? C'est parfois, avec le changement de saison ou de température que de nouvelles idées créatives peuvent apparaître. Vous êtes d’accord ?

Mais en attendant le changement de saison, écoutons ce que peut nous apprendre Michele Arpino, un Italien de 39 ans qui vit et travaille depuis 14 ans en Suisse et qui est notre Créateur du mois de septembre.

Salut Michele !

Tout d’abord, peux-tu nous parler brièvement de toi ? Comment es-tu arrivé dans le monde de la création ?

J’ai toujours été attiré par l’art. J’ai commencé par écrire (des poèmes, des romans), puis je me suis tourné vers la peinture (tableaux, personnalisation d’objets) pour enfin trouver ma voie dans le graphisme pour les grandes entreprises. Pour moi, le graphisme est une passion, pas mon travail. Je travaille dans le domaine de la sécurité. J’aime ma vie, ma fille, la paix et le respect. J’aime la bonne nourriture, partager de bons moments, la neige et le sable de la plage. Je déteste le racisme, le terrorisme, la stupidité, le temps qui passe et les moments que nous oublions de savourer.

Je n’ai pas beaucoup d’amis et je dois reconnaître qu’eYeka me permet aussi de rester ouvert sur le monde, d’entrer en contact avec d’autres citoyens de ce monde qui, comme moi, veulent partager leurs créations. C’est génial !

Comment as-tu découvert eYeka ?

J’ai découvert eYeka sur internet, via Google, alors que je cherchais des plateformes de crowdfunfing consacrées à la création. J’ai été immédiatement intéressé par la diversité des concours proposés et des défis à relever. J’ai trouvé que c’était une expérience gratifiante et, grâce à eYeka, j’ai pu perfectionner mes connaissances graphiques (je suis complètement autodidacte, j’ai encore une grande marge de progression !) et stimuler ma créativité. 

Jusqu’à maintenant, tu as proposé 349 entrées, dont 323 ont été acceptées, et tu as gagné 8 prix… c’est impressionnant ! Peux-tu nous dire ce qui te pousse à participer ?

Chaque concours est une occasion pour moi de réfléchir au monde qui m’entoure, d’imaginer des nouveaux modes de consommation, de nouvelles histoires, de me projeter sur l’humanité qui m’entoure. Je suis un incorrigible curieux… et j’en suis fier !

De quel projet, que tu as gagné, es-tu le plus fier et pourquoi ?

Le premier (parce que c’était le premier !)... et aussi le dernier (parce que c’est le dernier !)... mais aussi tous les autres entre le premier et le dernier... 

Peux-tu nous indiquer quelles sont les sources d’inspiration qui t’aident à trouver des idées intéressantes et créatives ?

Mon travail dans le secteur de la sécurité me permet beaucoup de réfléchir et de créer. Je travaille principalement la nuit et je dois reconnaître que, souvent, la nuit m’inspire. Pour le reste, je me laisse guider par le moment. J’improvise… puis j’exécute mes idées. Mes seules grandes limites sont ma marge de progression en graphisme et mon faible niveau d’anglais.

Peux-tu décrire eYeka en une phrase ?

Le paradis des créateurs... sur Terre !

Souhaites-tu ajouter quelque chose pour conclure ? Quel conseil donnerais-tu aux nouveaux créateurs ?

J’aimerais vraiment remercier eYeka d’exister. Merci également aux clients qui m’ont fait confiance. Merci à certains créateurs d’eYeka (je ne vais citer personne pour ne pas risquer de blesser qui que ce soit), dont les compétences ont été une ressource unique pour me permettre d’avancer. Pour les nouveaux créateurs, je n’ai pas grand-chose à dire. Je peux simplement citer une phrase d’Albert Camus, écrivain : « Créer, c'est aussi donner une forme à son destin ».

Merci à Michele pour l’interview ! Nous espérons que vous avez passé un bon moment en nous lisant et que notre Créateur du mois vous a inspiré ! Bonne journée à tous !

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte

Shobz est notre Créateur du Mois d'Aout

By Thomas Langella on mardi 02 août 2016 09h46 Featured Authors 0

Bonjour à tous !

Nous avons le plaisir de vous présenter notre Créateur du Mois d'Aout, il s'appelle Shobz et nous vient des Philippines. Cela fait presque 5 ans qu'il a rejoint la communauté eYeka et il a depuis proposé plus de 500 idées. Cet article vous permettra d'en savoir davantage sur son histoire !

Salut Shobz !

Peux-tu commencer par nous parler un peu de toi (ce que tu fais dans la vie, si tu travailles ou étudies, d'où tu viens, quelles sont tes passions, enfin bref, tout ce que tu aimerais raconter ici !) ?

Mabuhay ! Vous pouvez m'appeler Shobz et je viens de la perle des mers d'Orient, les Philippines ! Je suis diplômé d'une licence en arts multimédias de l'Asia Pacific College. Auparavant, j'ai travaillé en tant que spécialiste multimédia pour différentes agences créatives. C'est là que j'ai découvert la production de contenus créatifs liés à la politique, à la religion et à l'environnement. Mais travailler dans mon pays est trop stressant, notamment à cause des embouteillages et des salaires trop bas. C'est pour cette raison que j'ai décidé de me mettre à mon compte, où je maîtrise entièrement mon temps et mes compétences.

En étant à mon compte, je suis le patron de mon propre monde. Je peux aussi consacrer plus de temps à mes autres passions : faire de la musique, jouer à des jeux vidéo, aller à la salle de sport, m'occuper de mon colocataire à quatre pattes ...et rêver. Eh oui ! Je rêve souvent. Rêver n'est pas une perte de temps pour moi, car c'est dans ces moments-là que je conceptualise et visualise certaines idées « venues d'ailleurs ».

 

En parlant d'idées venues d'ailleurs, je suis un grand fan de Stephen Hawking et du Dr Michio Kaku. J'aime imaginer d'autres espaces dimensionnels et extraterrestres, ou l'origine de l'univers. J'adore aussi les théories conspirationnistes. Vous pouvez dire que je suis bizarre, mais ces informations et idées stimulent vraiment mon esprit !

Tu as remporté ton premier concours eYeka en mars 2011. Comment nous as-tu connus ? Et pourquoi as-tu participé ?

Auparavant, je participais à des concours créatifs dans mon pays afin de développer mes compétences. Grâce à eYeka, j'ai pu m'ouvrir à un niveau international inédit. J'ai découvert eYeka sur Facebook, qui m'a redirigé vers l'ancien site web d'eYeka. J'ai participé à un concours pour voir si le site n'était pas une arnaque (rire) et le fait de gagner un peu d'argent avec ma première victoire m'a incité à continuer !

Tu ne le sais peut-être pas, mais jusqu'à présent, tu as soumis 508 créations. Peux-tu nous dire ce qui te pousse à participer ?

508 ? Vraiment ? Je ne savais pas ! Je n'ai jamais compté le nombre d'idées proposées, mais je les conserve toutes dans mon dossier de portfolio (pour les gagnantes et présélectionnées) ou je les garde en doc de travail (pour les perdantes et rejetées). Honnêtement, je n'étais pas aussi actif et sérieux dans mes premières participations par rapport à maintenant. Avant, je considérais ça comme un passe-temps, un aiguiseur d'esprit et un moyen de développer mes compétences. Mais maintenant, je le prends comme un défi créatif à plein temps !

D'ailleurs, depuis peu, quelque chose me pousse vraiment à être actif : l'envie que je ressens en voyant d'autres membres remporter beaucoup de concours alors qu'ils sont nouveaux dans la communauté. Cela fait si longtemps que je participe, mais mes victoires sont peu nombreuses par rapport à certains... alors j'essaie de rattraper le temps perdu afin de les dépasser ! C'est ce qui s'appelle avoir un esprit compétitif ! Haha !

Sur ces 22 concours remportés, quelle est ta plus belle réussite ?

En 1er je dirais le concours vidéo Dirt is Good, qui représente le plus gros prix que j'ai remporté jusqu'à présent. En 2e je dirais un concours récent pour Tefal. Néanmoins, toutes ces victoires sont précieuses à mes yeux, car le plus important est que la marque reconnaisse mes idées et que mes efforts payent.

Qu'as-tu pu réaliser ou atteindre avec les récompenses que tu as gagnées ?

J'ai économisé la plupart des sommes gagnées. J'ai investi dans des choses qui pourront m'aider à m'améliorer, notamment en termes de production créative : outils techniques, logiciels, redevances sur l'image, etc. J'ai également fait quelques cadeaux à ma famille et fait des dons aux plus démunis. J

Peux-tu nous parler de votre processus créatif lors des concours eYeka ? Où puisez-vous votre inspiration ?

Je rêve autant que possible ! Pendant que je joue du piano, que je fais du sport, partout. Je n'ai jamais besoin d'être au calme pour pouvoir penser ou me concentrer. Quand je suis dans les transports, que je regarde par la fenêtre du bus ou du train, je ressens mon environnement et je le contemple. Quand je fais des courses, je regarde les produits, les consommateurs qui achètent et je m'imagine comment innover tout ça. J'observe mon environnement ; je lis dans les pensées des personnes que je croise, la réponse des consommateurs aux produits, leur façon d'agir, etc. J'ai l'impression d'être un détective. Il faut sortir ; le monde est si grand et les sources de créativité se trouvent tout autour de nous.

Ce qui m'inspire c'est mon besoin d'explorer davantage et de vouloir me dépasser constamment.

Une courte phrase pour décrire eYeka ?

Le paradis d'une créativité sans limites.

Souhaites-tu ajouter quelque chose pour terminer ? Quels conseils donnerais-tu aux nouveaux créateurs? Le mot de la fin ?

En tant que créateurs, je tiens à remercier eYeka pour les opportunités illimitées que vous nous offrez. À mes amis créateurs, continuez de participer, d'être créatifs et compétitifs ! Accordez suffisamment de temps et d'énergie à vos idées précieuses. Ne gâchez pas une opportunité de montrer vos idées et n'abandonnez jamais.

Salamat et que cette communauté grandisse encore !

Venez découvrir les Philippines et profitez de nos plages et lieux touristiques ! J

Join the conversation, leave a comment

Se connecterCréez votre compte